• Julien Cabannes (Mont de Marsan)
    Julien Cabannes (Mont de Marsan) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Saga Mont-de-Marsan

Ligne par ligne : Cure de jouvence

Arrières > Fidèle au poste, Yoann Laousse-Azpiazu sera encore une valeur sûre de l’effectif landais. D’autant que la saison passée, il a endossé le rôle de buteur avec un excellent pourcentage de réussite. Avec sa vitesse et ses qualités de relanceur, il devrait s’inscrire parfaitement dans les schémas du staff. Mais il sera sous la menace d’Alexandre De Nardi, qui, suite à son titre de champion du monde des moins de 20 ans, et fort d’apparitions réussies la saison dernière, voudra s’imposer comme un titulaire à part entière. Clément Gelin, nouveau venu, peut aussi occuper le poste comme il l’a déjà fait à Grenoble.

Ailiers > Julien Cabannes, qui à 29 ans à peine, fait figure d’ancien, est toujours parmi les favoris pour occuper le poste. Privé de la fin de saison dernière, il devrait revenir plein d’allant et d’enthousiasme, comme à son habitude. Incontournable lorsqu’il est à son meilleur niveau. Avec lui, le jeune et talentueux Wame Naituvi, auteur d’une belle fin d’exercice précédent, devrait confirmer son gros potentiel. Ces deux-là seront épaulés par deux nouveaux venus, Tim Jaubert, le voisin dacquois, et Teiva Jacquelain, l’explosif spécialiste du VII, en provenance de Grenoble. Enfin, Julien Lestremau, un autre produit du centre de formation, se tiendra prêt à saisir sa chance. Si besoin, Nacani Wakaya, Alexandre De Nardi et Yoann Laousse-Azpiazu peuvent occuper ce poste. Des solutions multiples s’offrent donc aux entraîneurs en fonction des circonstances.

Centres > Romain Cabannes, Dorian Laborde et Ropate Ratu ne sont plus là. Il a donc fallu recruter à ce poste. Si Jen Torfs et Nacani Wakaya restent des valeurs sûres, ils voient arriver de sérieux concurrents. Josaia Vakacegu, l’ex-Biarrot, apportera sa puissance et son influence technique, quand Adrien Seguret, prêté par le Lou, aura l’occasion de montrer l’étendue de son potentiel, déjà aperçu en Top 14. Deux joueurs que David Darricarrère connaît bien, ce qui permettra d’accélérer leur intégration. Danré Gerber, de retour d’une longue blessure qui l’a tenu éloigné des terrains quasiment toute la saison dernière, peut aussi se positionner à ce poste, tout comme Clément Gelin. Enfin le jeune Nathan Courtade, qui est apparu l’an dernier au poste d’ouvreur, tentera d’affirmer son potentiel.

Ouvreurs > Remis de ses commotions à répétition, Rémi Talès attaque la saison en pleine possession de ses moyens, et sera le premier choix des entraîneurs. D’autant qu’il a longtemps joué sous les ordres de David Darricarrère, à La Rochelle comme à Castres. Ce sera donc l’homme de confiance du nouvel entraîneur et sa courroie de transmission sur le terrain. Pour le suppléer si besoin, ils sont trois joueurs polyvalents. Danré Gerber, qui a souvent tenu ce poste d’ouvreur par le passé avec bonheur et qui a pour lui un jeu au pied puissant, Clément Gelin, capable de couvrir trois postes, et Nathan Courtade, plutôt trois-quarts centre mais déjà utilisé au poste de demi d’ouverture. Christophe Loustalot peut aussi, en cas de coup dur, dépanner si besoin

Demis de mêlée > À ce poste, la stabilité a primé. Christophe Loustalot, titulaire indiscutable la saison passée, devrait encore être à la manœuvre. Agustin Ormaechea, mobilisé par la Coupe du monde avec l’Uruguay, ne sera pas opérationnel avant le mois de novembre. En attendant, deux jeunes aux dents longues auront certainement l’occasion de démontrer leur talent. Léo Coly, auréolé de son récent titre de champion du monde des moins de 20 ans, aura l’ambition de gagner en temps de jeu, après quelques apparitions lors du dernier exercice. Ce sera aussi l’objectif de Théo Duhourquet, ennuyé l’an passé par une blessure en tout début de saison, mais qui a retrouvé l’intégralité de ses moyens.

Numéros 8 > Les Montois ont perdu gros avec le départ de Laurence Pearce à Agen. Néanmoins, ils ne sont pas sans solutions. Le Bressan William Wavrin, joueur puissant, qui peut couvrir tous les postes de la troisième ligne, sera sûrement l’option prioritaire. Mais le jeune Maxime Gouzou, révélation de la saison dernière, voudra rester sur sa lancée et pourrait prendre le leadership. Julien Tastet, le capitaine, reste une option dans l’optique de construire une troisième ligne plus mobile. Si besoin, Leandro Cedaro et Maselino Paulino peuvent aussi être alignés.

Troisième ligne aile > Aucun changement à ce poste, ni départs, ni arrivées. Nicolas Garrault, Yann Brethous, Julien Tastet et Alexandre Bécognée seront de nouveau en concurrence, le dernier nommé étant peut-être celui qui mettra tout le monde d’accord si son niveau de performances reste celui des deux dernières saisons. William Wavrin peut aussi venir se mêler à la lutte s’il n’occupe pas le poste de numéro 8. Enfin, là encore, les jeunes auront leur mot à dire. Romain Durand et Charles Brayer, qui ont donné entière satisfaction lors de leurs apparitions l’an passé, voudront s’imposer un peu plus.

Deuxième ligne > Pas de changement non plus à ce poste. Leandro Cedaro, Cesar Damiani, Maselino Paulino et Thibaut Rey tiennent la corde pour se partager les places sur les feuilles de match, chacun avec des qualités différentes. Philip Du Preez, peu utilisé la saison dernière, repart à zéro avec l’ambition de s’imposer enfin. Il sera une alternative de qualité à Thibaut Rey, dans un type de profil similaire. Romain Durand, concerné par le poste de troisième ligne aile, peut aussi être aligné en deuxième ligne.

Piliers > Walter Desmaison parti à Agen, c’est Victor Laval qui sera repositionné à droite, côté qui lui convient le mieux. Il sera en concurrence avec Jeronimo Negrotto, valeur sûre de l’effectif, et avec Théo Castinel, qui doit passer un palier cette saison et devra saisir toutes les occasions qui se présentent. La surprise pourrait venir du jeune espoir géorgien Lasha Macharashvili, au fort potentiel, qui devrait faire ses premières apparitions. À gauche, Carlos Muzzio reste l’homme de base, incontournable par son activité et sa tenue en mêlée. Il sera épaulé par Jean-Luc Innocente, qui arrive de Rouen pour compenser le départ de Rémi Hugues, et qui sera mieux qu’une doublure. Thomas Bultel, déjà aligné en pro, tentera de gagner du temps de jeu.

Talonneurs > On prend les mêmes que la saison dernière mais dans un ordre différent. Romain Latterrade s’est imposé l’an passé en damant le pion à ses concurrents, Christophe David et Mohamed Khribache. Ces derniers voudront donc reprendre la main. La promesse d’une belle bataille entre trois joueurs très proches les uns des autres.

Pierre BAYLET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir