• Marc Dal Maso (Brive)
    Marc Dal Maso (Brive) Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Match amical

Brive : Impact immédiat

Nico Lee aura été une des curiosités de ce match contrasté pour le CABCL. Le centre sud-africain a déjà fait étalage de sa puissance, son atout numéro 1.

Les supporters brivistes, venus en nombre à Biars, ne garderont pas un souvenir impérissable de ce deuxième match de préparation, conclu par une deuxième défaite. Valeureux en défense et déterminé à prendre le jeu à son compte, le promu a péché par imprécision balle en main et par fébrilité en conquête. Cette escapade dans le Lot voisin aura au moins permis de découvrir quelques-unes des recrues de l’intersaison. Ces éléments inconnus suscitent toujours autant d’attentes et de curiosité pour les suiveurs comme les entraîneurs. «Quatre joueurs ont effectué leur premier match, notait Jérémy Davidson. Nico Lee, Mitch Lees, Wesley Tapueluelu et Mesake Doge : ce sont tous des bons joueurs qui ont besoin de prendre leurs marques. Ils ont pu commencer à s’intégrer à l’équipe, c’est un bon début. » Le premier nommé, resté une heure sur la pelouse, a signé un démarrage explosif.

«J’ai sauté sur l’occasion»

Sur son premier ballon d’attaque, il a percuté et avancé. Pour son premier plaquage, il a dominé son opposant. Présenté comme «un centre très physique» par son manager, le Sud-Africain (1,80 m, 89 kg) a immédiatement répondu présent sur ce point. L’impact et l’engagement extrême du natif de Pretoria pourraient rendre de fiers services au promu. Le Top 14 devrait en tout cas lui convenir : «Après une année en Super Rugby, j’ai découvert le Pro 14 avec les Cheetahs. C’était un peu plus lent mais surtout c’était un cran au-dessus sur la dimension physique. Ça tombe bien, c’est ce que je préfère. C’était une bonne préparation pour le championnat français.» Après deux saisons concluantes, à neuf essais en vingt-neuf matchs, Nico Lee se lance à corps perdu dans ce nouveau challenge : «Je suis arrivé il y a deux semaines et je suis encore tout excité. J’avais l’ambition de venir en France. Je sais à quel point cette opportunité peut être super pour une carrière. J’ai sauté sur l’occasion quand Brive m’a appelé. En une semaine, j’avais tout préparé : mon départ, mes valises, les au revoir. J’étais sous contrat jusqu’en octobre mais mon club m’a libéré. »

Inconnu du grand public dans l’Hexagone, le prometteur centre entend connaître une deuxième carrière fructueuse dans l’hémisphère Nord. Et ce même si la concurrence pour le poste s’avère dense. «Je veux démarrer le plus de matchs possible et montrer ma qualité. Le club a une mission, celle de se maintenir, je veux en être un des acteurs.» En attendant peut-être de croiser son modèle ultime sur les terrains : «Ma’a Nonu, c’est mon idole depuis que je suis jeune. J’adore. Il est très puissant tout en ayant une très bonne technique qui lui permet de jouer après contact. Il est tellement complet.» Les supporters brivistes espèrent le voir trouver l’inspiration au travers du mythique all black… 

Sur le même sujet
Réagir