• Abdel Boutaty of Bayonne during the test match between Bayonne and Pau on August 8, 2018 in Bayonne, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport)
    Abdel Boutaty of Bayonne during the test match between Bayonne and Pau on August 8, 2018 in Bayonne, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Domvo, Rubio, Butler, Boutaty : joueurs pros recherchent club

Comme chaque été, Provale tient une liste, non exhaustive, de joueurs sans club, sur laquelle figurent environ vingt-cinq noms, parmi lesquels des figures bien connues. Autant d’éléments espérant un coup de fil d’un club pro et qui, à défaut, rebondira le plus souvent en Fédérale 1.

"Il y en a environ vingt-cinq. C’est en légère baisse mais les chiffres sont trompeurs." Robins Tchale-Watchou, président de Provale, reste on ne peut plus lucide en regardant la liste des rugbymen professionnels sans club dressée par le syndicat, cet été : "Elle ne comptabilise pas tous les joueurs dans cette situation. Certains ont abandonné, d’autres ne souhaitent pas y figurer et, enfin, il y a les jokers Coupe du monde qui biaisent les statistiques. Si tout devait être pris en compte, nous en serions en tout à 60 ou 70, comme les années passées."

Parmi la grosse vingtaine de joueurs présents sur la liste dite des "chômeurs", communiquée aux clubs, figurent des noms biens connus : des éléments d’expérience (Dave Foley, Paddy Butler, Abdel Boutaty), des habitués des championnats professionnels (Darly Domvo, Lucas Rubio, Sione Tau, Rémi Hugues) et même des jeunes un temps perçus comme prometteurs (Luca Daminiani, Ronan Chambord). Pour une poignée, la situation peut évoluer d’ici au 31 août, terme de la période de mutations supplémentaire accordée par la LNR pour leur permettre de rebondir plus facilement. Census Johnston, un temps inscrit, a ainsi, en cas de visite médicale concluante, pu s’engager avec Bayonne, vendredi dernier, pour la saison à venir.

Sione Tau bientôt à la relance ?

Lucas Rubio, un temps en contacts avec des clubs, est toujours dans l’attente d’un dénouement favorable. Pour d’autres, il faudra patienter, à coup sûr : en rééducation avec Biarritz, Darly Domvo pourrait se relancer une fois rétabli ; suspendu jusqu’en novembre pour un contrôle positif, Sione Tau est, selon nos informations, dans le viseur d’Aix-en-Provence et d’Oyonnax. Une opportunité de joker médical offrira éventuellement une opportunité à leurs camarades d’infortune. Mais pour la majorité, la relance passera par la Fédérale 1.

Parmi les éléments figurant sur la liste du syndicat, une partie a déjà trouvé un point de chute au sein de l’élite amateur : Nicolas Metge (Bassin d’Arcachon), Lucas Caneda (Mazamet), Lucas Guillaume (Albi) ou encore Waisale Sukanaveita (Hyères-Carqueiranne) sont attendus à ce niveau, aux côtés de David Smith (Narbonne). Pour les étrangers sur le carreau, ce plan B se trouve le plus souvent être le seul envisageable : "S’ils ne sont pas dans les plans des clubs pros aujourd’hui, avec les quotas Jiff qui vont en se durcissant, ils ne le seront pas demain. Soit ils vont en Fédérale où ils obtiennent une compensation, soit ils s’en vont." Sur le passage du monde pro à l’échelon amateur, où les indemnités sont souvent couplées à une rémunération, Robins Tchale-Watchou se montre d’ailleurs catégorique : "Les joueurs sont prévenus : ils doivent faire les choses dans les règles car s’ils trichent sur les indemnités, ils risquent de se faire taper sur les doigts."

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir