Publié le / Modifié le
Match Amical

Valence-Romans : rectifier le tir

Cet amical aura sa part d’émotion puisque les Damiers vivront leur dernier match au stade mythique Marcel-Guillermoz, les matchs de championnat étant désormais programmés à Valence.

Pour les hommes de Johann Authier, ce dernier test face aux Berjalliens prend une tout autre dimension, que celle de l’émotion. À une semaine de leur déplacement périlleux à Oyonnax, le compteur est resté bloqué à deux défaites pour deux matchs joués. Lors de la présentation de la saison, le manager général avait annoncé la couleur : "Il ne faudra pas perdre de temps et appréhender les matchs de manière différente. C’est clair, il y aura des moments compliqués. Nous devrons faire preuve de force mentale et rapidement se mettre au niveau."

La défaite honorable subie face à Aix-en-Provence, un concurrent de Pro D2 (12-28), pour une première revue d’effectif, avait permis au staff technique de tirer quelques enseignements positifs, malgré la difficulté de la tâche pour un promu. En revanche, la deuxième défaite à Narbonne (21-26) a été pour le moins mal vécue par le boss du sportif : "Nous manquions de jus certes, mais pour autant cela n’enlève en rien le manque d’investissement et une certaine apathie sur le terrain." Une situation qui à ses yeux doit être rectifiée au plus vite.

Souquet de retour

Cette rencontre face aux voisins isérois prend donc une dimension sportive importante. La semaine qui suivit ce fâcheux contretemps a été l’occasion pour le staff technique de remettre le collectif dans la bonne direction à l’occasion d’entraînements quotidiens et intenses. Ce fameux mental dont se faisait l’écho Johann Authier, les Damiers devront le retrouver sur le terrain dès ce vendredi. "Face à Bourgoin, nous devons rectifier le tir. Prendre du plaisir, croquer ce dernier match avant un déplacement qui s’annonce d’une tout autre dimension à Oyonnax."

Pour cette dernière revue d’effectif, vingt-sept joueurs sont convoqués, certains absents à Narbonne seront de retour tel le troisième ligne Romain Souquet. Manqueront à l’appel, trois recrues : le deuxième ligne Francois Uys, le troisième ligne Peter Saili et l’international australien Clay Uyen…

Denis Ravanello
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir