Publié le / Modifié le
Saga Tonga

L'anectode historique : À un cheveu de faire chuter l'Afrique du sud en 1999

En 1999, ils avaient d’abord remporté la bataille desAigles, en étouffant les Américains, avant de surprendre tout le monde avec un match plein de courage contre les voisins samoans.Menés à la mi-temps et réduits à 13en fin de partie, les Tonguiens jouaient les gros bras et enfonçaient le clou devant. Ils mettaient un terme à sept ans de disette contre leurs rivaux samoans et créaient une sensation dans ce Mondial en France où l’on jugeait les Samoa supérieurs.C’est donc en pleine de confiance que la sélection tonguienne s’apprêtait à affronter l’Afrique du Sud dans le stade étonnant de Félix-Bollaert à Lens.
Les Springboks, largement remaniés, n’étaient pas préparés à une telle opposition.Ils sont même menés à deux reprises, en cours de match.Surtout, la dernière seconde de jeu verra un rebond hasardeux juste devant l’en-but sud-africain, qui aurait pu rendre l’immense exploit possible.« C’est le plus grand match de l’histoire du Tonga, assure au coup de sifflet final le flanker Viliami Vaki.Quatre-vingts minutes uniques, qui resteront gravées très longtemps dans nos mémoires. » La «Tongamania » s’empare de la France alors que les héros de ce Mondial gardent le sourire.« Ce fut un moment de magie, confesse le sélectionneur Quddus Fielea.Fantastique.Je pense que les Sud-Africains ne savaient pas ce qui les attendait.J’ai l’impression qu’on est passé tout près de quelque chose de fabuleux. »
C’est donc une défaite 30 à 25 face à une sélection qui avait soulevé le trophée Webb-Ellis, quatre ans plus tôt.Échouer à cinq points du champion du monde en titre est sans aucun doute la performance ultime des Tonga.Et la preuve qu’ils ne sont jamais à l’abri de créer la surprise… 

Sur le même sujet
Réagir