• Les plaquages hauts ont été nombreux pour cette première journée et très souvent sanctionnés par les arbitres. Une consigne donnée pour la sécurité des joueurs. Le Rochelais Sila Puafisi a notamment été expulsé dans ce sens face à Clermont Photos Midi Olympique - Patrick Derewiany et Icon Sport
    Les plaquages hauts ont été nombreux pour cette première journée et très souvent sanctionnés par les arbitres. Une consigne donnée pour la sécurité des joueurs. Le Rochelais Sila Puafisi a notamment été expulsé dans ce sens face à Clermont Photos Midi Olympique - Patrick Derewiany et Icon Sport
  • La ceinture de sécurité
    La ceinture de sécurité
  • La ceinture de sécurité
    La ceinture de sécurité
  • La ceinture de sécurité
    La ceinture de sécurité
Publié le / Modifié le
Top 14

La ceinture de sécurité

Quinze cartons ont été distribués lors de cette première journée. Un chiffre qui veut dire beaucoup sur l’intransigeance qu’auront les arbitres cette saison. De nouvelles consignes pour la sécurité des joueurs, avant tout.

Lors de chaque début de saison, tous les joueurs doivent se faire aux nouvelles règles et aux arbitres. Ces derniers seront visiblement beaucoup plus attentifs à la sécurité et à la santé des joueurs. C’est dans ce sens que quinze cartons ont été sortis lors de cette première journée, dont six jaunes (Kolingar pour le Racing, Ikpefan et Vernet pour Toulon, Haouas pour Montpellier, et Douglas pour Bordeaux-Bègles et Toeava pour Clermont) et un rouge (Puafisi à La Rochelle) pour des plaquages hauts ou encore un jaune concédé par le Montpelliérain Jacques Du Plessis pour un déblayage appuyé à l’épaule sur un joueur castrais au sol.

On l’aura bien compris, tous les gestes pouvant nuire à la santé des joueurs seront sanctionnés encore plus durement que lors des exercices précédents. Franck Maciello, le directeur technique national de l’arbitrage rappelait avant le lancement de la saison que "les arbitres seraient vigilants sur le jeu déloyal et plus particulièrement sur les plaquages. Dès que la tête et le cou seront touchés, ce sera carton rouge. Je crois que la sécurité du joueur, c’est la priorité de l’arbitre. Je vais être un peu excessif mais il vaut mieux que l’on discute à la fin d’un match d’une pénalité ou d’un carton qu’on pourrait trouver sévère plutôt que de présenter des condoléances à une famille. "

Le cinq de devant dans le viseur

à noter que parmi les coupables de plaquages hauts, on retrouve trois piliers et deux deuxièmes lignes, soit les joueurs supposés moins mobiles pour les piliers ou les plus grands pour leurs homoloques deuxièmes lignes.

Lors du match Pau-Brive, deux cartons rouges ont été sortis de la poche de M. Ramos pour deux gestes assez similaires de Mathieu Ugena et de Joris Jurand (charge le coude en avant). "J’ai senti venir le carton rouge de Mathieu (Ugena) parce qu’on sait que les arbitres ont eu des consignes. C’était son premier match de Top 14, je crois, donc il applique les consignes à la lettre, et c’est normal. Puis la faute y est, on ne peut pas dire le contraire." expliquait le demi de mêlée palois, Thibault Daubagna.

Toulon de son côté a pris deux cartons jaunes en moins de deux minutes (Ikpefan et Vernet entre la 63e et la 65e minute, tous deux pour plaquage haut). Deux faits de jeu qui ont énervé leur entraîneur Patrice Collazo puisqu’ils auraient pu priver le RCT d’un bonus offensif. Finalement les Varois n’auront encaissé qu’un seul essai en double infériorité numérique. Si ces cartons n’auront pas eu une incidence déterminante pour les rencontres ce week-end, tous les acteurs sont désormais prévenus, il faudra se baisser et plaquaer à la ceinture. Ce sera tolérance zéro pour les plaquages hauts !

Voir les commentaires
Réagir