• François Cros (France)
    François Cros (France) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Taofifenua ou Cros pour pallier l'absence de Gabrillagues

Appelé pour pallier le forfait du Montpelliérain Paul Willemse, contraint de déclarer forfait pour le Mondial, Romain Taofifenua est arrivé avec le groupe France sur la pointe des pieds, en cours de préparation et dans le groupe des réservistes. Mais à moins d’un mois du Mondial, le Néo-Calédonien a profité d’un second coup du sort : un déblayage illicite de son homologue parisien Paul Gabrillagues, lors du premier match de préparation et qui a valu à ce dernier une (lourde) sanction de six semaines de suspension. Ce qui signifie qu’il ne pourrait revenir que pour le dernier match de poule contre l’Angleterre… Devant l’urgence, la FFR a fait appel de cette décision (voir ci-contre) mais rien n’indique que cette requête aboutira, ce qui laisse un espoir à Taofifenua. Mécaniquement, le forfait de Gabrillagues lui profiterait. Sportivement, le Toulonnais n’a pourtant pas brillé à Murrayfield. Peu mobile et coupable d’une terrible erreur de placement sur sa ligne, qui ouvre la route au deuxième essai écossais, le Toulonnais devra hausser son niveau face à l’Italie. La menace pour lui est réelle car un autre plan est déjà évoqué, en interne, entre les différents membres du staff.

Utilisé depuis une saison en 3e ligne aile, que ce soit à Clermont ou en Bleu, où il donne pleinement satisfaction, Arhtur Iturria n’en reste pas moins un deuxième ligne de formation. Son replacement à son poste d’origine, où il a débuté sa carrière professionnelle, présenterait un intérêt double pour le staff bleu : offrir une option aérienne supplémentaire en deuxième ligne, pour densifier le secteur de la touche, et ouvrir la porte à la sélection de François Cros, en troisième ligne. Le champion de France toulousain a beaucoup plu, à Nice, pour le premier match de préparation. Numériquement, il compenserait alors l’éventuel forfait de Gabrillagues. Et Taofifenua, appelé de dernière minute, resterait sur le pas de la porte. S. V.

Gabrillagues mardi en appel

Convoqué en commission de discipline jeudi dernier, pour un déblayage jugé dangereux lors du premier match face à l’Écosse, Paul Gabrillagues a écopé de six semaines de suspension. Ce qui le rend indisponible jusqu’au dernier match de poule, face à l’Angleterre, et donc difficilement sélectionnable pour la Coupe du monde. Une situation face à laquelle la FFR a décidé de faire appel. Gabrillague sera donc entendu en appel mardi, à Londres. Une démarche risquée : s’il espère voir sa sanction réduite, il peut aussi voir sa suspension requalifiée en dix semaines, sa sanction initiale avant réduction.

Sur le même sujet
Réagir