Soyaux-Angoulême : Un insatiable appétit

  • Les Charentais confirment une nouvelle fois leur grande forme de ce début de saison, ils gardent la première place.
    Les Charentais confirment une nouvelle fois leur grande forme de ce début de saison, ils gardent la première place. / Lacaud Anne
Publié le / Mis à jour le

Pour son deuxième match de la saison dans son antre de Chanzy, le SA XV a confirmé et fait preuve de caractère pour venir à bout de Biarritz.

Une solidarité à toute épreuve, un mental d’acier c’est ce qui résume à merveille ce SA XV version 2019-2020. Alors lorsque l’on ajoute à cela le talent individuel et la justesse par séquence, c’est la recette qui permet aux Charentais de dominer de la tête et des épaules le championnat de Pro D2 après cinq journées. Et pour Adrien Buononato, le manager du SA XV, il n’y a pas de hasard : "Ce match était un bon test de caractère, on a répondu présent. On n’est peut-être pas la plus grosse équipe de Pro D2 budgétairement et au niveau des infrastructures mais on ne vole pas notre place." Malmenés d’entrée, les Charentais n’ont pas eu le temps de douter, ont toujours laissé ce sentiment de maîtriser les débats et de gérer leurs émotions. Alors lorsqu’ils ont mis la main sur le match, plus rien ne pouvait arrêter l’ultime équipe invaincue de Pro D2. "C’est la force du groupe, ne jamais se démobiliser. On a eu une belle réaction", lance Guillaume Laforgue. Dans l’envie, cette formation du SA XV paraît tout simplement imprenable, galvanisée par une force collective qui crève les yeux et un mental tout terrain. Nicolas Nadeau, l’entraîneur de Biarritz, ne s’y est pas trompé. "On a été pris dans l’envie, dans l’agressivité. Ils nous ont pressés. Sur ce qu’elle montre depuis le début de saison, cette équipe de Soyaux-Angoulême est à sa place."

Une extrême exigence

Mais plutôt que de retenir que le positif, cette force mentale, et cette maîtrise les Angoumoisins ont prouvé qu’ils avaient un appétit d’ogre en plus d’un cœur énorme. Une victoire à quatre points, une sacrée performance qui permet aux Charentais de prendre quatre points d’avance sur leur dauphin. Mais l’intransigeant Adrien Buononato avoue même avoir espéré mieux : "Je pense qu’à un moment il y avait la place d’aller bonifier cette victoire." En toute fin de rencontre le SA XV s’est offert une balle de quatrième essai mais a manqué de justesse dans le dernier geste. Qu’importe, le SA XV a prouvé qu’il n’était pas un tube de l’été et espère encore confirmer dès le week-end prochain dans un match de gala sur la pelouse du relégué de Top 14, Perpignan. "Ce sont les premiers mots qu’on a eus dans le vestiaire, on s’est tourné vers Perpignan. On va le jouer ce match, on ne va pas galvauder l’honneur d’affronter un gros qui descend de Top 14 et qui a de l’ambition."

Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir