Colomiers : et la discipline ?

Publié le / Mis à jour le

Propre sur les fondamentaux, le collectif haut-garonnais doit désormais régler ses problèmes de discipline, récurrents et qui lui ont en partie coûté la gagne à Aix.

C’est un paradoxe dont se seraient bien passés Julien Sarraute et son staff à l’aube d’entamer cette nouvelle semaine de travail. "Nous prenons trois cartons jaunes, assez logiques à Aix-en-Provence (un sur des fautes à répétition, deux sur du jeu déloyal, N.D.L.R) même si le dernier sur Paul Pimienta me paraît sévère car son geste dans l’en-but n’est pas volontaire et agressif", soulevait l’entraîneur principal, qui pontait donc le paradoxe en suivant : "Et pourtant a contrario nous ne sommes sanctionnés que huit fois." Bizarre nous direz-vous ? Pas tellement, tant Colomiers ne se signale pas depuis le début de l’exercice comme un modèle de discipline. Avec 14 cartons jaunes reçus en sept journées, le club à la colombe est le plus cartonné du championnat. Et les sanctions, si elles ne prêtent parfois à conséquence, peuvent aussi "porter un incroyable préjudice à l’issue finale" comme le reconnaît Julien Sarraute. Alors forcément, cette semaine, le rappel à l’ordre a été effectué chez les troupes haut-garonnaises. La frustration, mise elle de côté, "évacuée" comme nous le signalait Mihai Macovei. "C’est dommage oui, mais je pense que cette défaite peut nous apprendre des choses. C’est un match de perdu, mais il en reste encore 23. Si on se prend la tête maintenant, ce ne sera pas bon pour la suite". Paroles du très expérimenté (32, bientôt 33 ans) troisième ligne roumain, totalement rétabli d’une entorse du genou droit, et capitaine à Aix-en-Provence, comme ce fut le cas déjà face à Mont-de-Marsan. Et comme ce sera à nouveau le cas ce soir.

Enthousiasme et efficacité exigée !

Cette insubordination aux règles qui dictent et font le jeu de rugby, simple errance ponctuelle, doit en tout cas être corrigée à l’heure de recevoir le promu drômois. "Je ne m’attends pas à ce qu’ils soient restrictifs. Ils vont mettre de l’intensité et du volume. Ce sera un match âpre car Valence-Romans a du vécu et maîtrise son jeu", a prévenu Julien Sarraute. Le technicien attend au tournant ses joueurs sur l’application mise et "l’enthousiasme qui ne doit pas nous quitter. À Aix-en-Provence, nous avons eu des franchissements clairs et évidents. Et nous n’avons pas concrétisé avec des points derrière, et ça c’est très négatif. Nous devons encore élever notre niveau de jeu." Avec les belles dispositions déjà affichées durant quarante minutes contre Rouen, et un rythme qui si il n’est pas encore continu et constant, est en nette progression, Colomiers est en train de prouver qu’il est reparti sur une nouvelle histoire. "On sait qu’on a encore beaucoup de travail, mais on on sait d’où l’on vient et sur quoi on veut aller. La recherche de discipline ne doit pas nous inhiber. Il faut conserver de l’enthousiasme, et on veut avec Fabien (Berneau) des joueurs pétillants et passionnés." Et disciplinés, s’il vous plaît, cela va sans dire !

Voir les commentaires
Réagir