• Benjamin Puntous (Montauban)
    Benjamin Puntous (Montauban) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Montauban désabusés mais pas résignés

Malgré un deuxième revers à Sapiac, l’USM garde espoir grâce aux défaites des trois équipes du bas de tableau.

Les trois derniers (Aurillac, Rouen et Valence-Romans) ont beau avoir perdu, c’est la tête des mauvais jours qu’affichaient l’entraîneur Jean-Frédéric Dubois et ses troupes, au coup de sifflet final. "Nous sommes extrêmement déçus", avouait le demi de mêlée Baptiste Cadiou, rejoint par son coach : "On va se contenter de la défaite des trois derniers mais cela reste une contre-performance à la maison et c’est rageant." Au-delà de l’objectif du maintien fixé pragmatiquement par les Montalbanais, la manière de ce revers laisse des regrets.

La bataille du sol perdue

Des détails d’autant plus importants quand on vient échouer à quatre points. "On fait une très bonne première mi-temps, avant de cumuler les petites erreurs puis se faire reprendre à la fin", regrette celui dont la rentrée n’a pas suffi à dynamiser les débats. Ces fautes, en effet, ont peut-être coûté la rencontre à des joueurs, à l’image d’un énième ballon bien gratté par un Carcassonnais qui signifiera la fin du match. Le jeu au sol a été l’un des points noirs de la soirée à Sapiac avec sept turnovers en faveur de l’USC liés à des contests au sol. "Beaucoup de fautes, oui. On se perd le match tout seul", reconnaît Dubois, avant de prédire "la guerre" à Aurillac ce vendredi.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir