Mignot doit encore grandir

  • Xavier Mignot (Lyon)
    Xavier Mignot (Lyon) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Pour sa troisième saison à Lyon, Xavier Mignot est de plus en plus présent dans la rotation. Après un coup d’arrêt début novembre, il est revenu contre le Leinster.

Pour sa troisième saison à Lyon, Xavier Mignot semble avoir enfin trouvé ses marques au Lou. Il y a deux ans, à son arrivée, il s’était blessé en match de préparation avant de participer à la fin de saison du Lou, et d’être titularisé à Toulon en barrages, puis contre Montpellier en demi-finale. La saison dernière, il avait commencé à s’établir dans le groupe (15 feuilles de match, 11 titularisations, 2 essais). Avant le voyage à Montpellier, il a déjà démarré six rencontres de Top 14, en neuf journées. L’arrivée de Josua Tuisova renforce évidemment la concurrence à son poste d’ailier, atténué par le fait que Toby Arnold ait été décalé à l’arrière. Dans tous les cas, cela n’inquiète pas l’ancien Berjallien et Grenoblois. "C’est comme ça, sourit-il. Je vois surtout le fait qu’il y ait de la concurrence à mon poste comme une opportunité. Ce sont de grands joueurs, avec énormément de qualités. Cela ne peut être que bénéfique pour moi. La concurrence et la rotation ne peuvent que nous tirer vers le haut."

Leçon de réalisme des Irlandais

Absent depuis le retour des vacances début novembre, en raison d’une infection à un bras, qui l’a privé d’entraînement pendant une semaine, son retour contre le Leinster n’a pas été simple. L’ailier a pu jouer peu de ballons à la main - trois, seuls Xavier Chiocci (2) et Julien Puricelli (1) parmi les titulaires ont fait moins bien - et a dû sortir en raison de crampes à quelques minutes de la fin du match. Il n’a pas pu éviter de prendre quelques pièces. "Je le prends bien ! Il y a eu beaucoup de travail sans ballon. Je n’avais pas joué depuis le déplacement à Clermont et je manquais de rythme. Le premier match est passé."

Le deuxième ne devrait pas être moins difficile. Le rythme risque pourrait ne pas trop baisser. Après avoir affronté Clermont et La Rochelle avant le début des joutes européennes, le Lou enchaîne contre une autre formation qualifiée pour la Coupe d’Europe, avec un difficile voyage à Montpellier. "C’est une équipe très dense, y compris chez les trois-quarts, également très rapides. Cette équipe a beaucoup de qualités. Que ce soit contre Montpellier ou une autre équipe, nous savons que nous devons être à cent pour cent et aller chercher ce petit truc en plus pour aller chercher une victoire à l’extérieur."

Pour conforter son statut de leader, le Lou doit évidemment tenir compte des scories aperçues lors de ses récentes défaites, en Auvergne et sur le plan européen. À commencer par la leçon de réalisme administrée par les Irlandais. "Nous sommes très frustrés par ce match, reconnaît Xavier Mignot. Nous voulons figurer parmi les meilleurs et nous devons gagner ce genre de match à domicile."

Il appartient maintenant aux Lyonnais de se servir de leur expérience pour continuer de progresser, et faire honneur à leur rang de leader, montrer qu’il n’est peut-être pas seulement conjoncturel. "Nous connaissons les forces et les qualités de notre groupe, nous allons essayer d’aller le plus loin possible."

Et Xavier avec lui. Prolongé jusqu’en 2022, Xavier Mignot, à tout juste 25 ans, espère grandir avec le club, tout comme d’autres joueurs de sa génération.

Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir