Parra : «La victoire de la vitesse !»

  • Morgan Parra - Demi de mêlée de Clermont
    Morgan Parra - Demi de mêlée de Clermont Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

L’international n’avait aucune raison de faire la fine bouche après ce nouveau score fleuve.

Vous avez écrasé Bath 52-26. Ressortez-vous du match avec le sentiment de la mission accomplie ?

Oui, bien sûr, c’est évident. Nous avions fait un gros match là-bas et nous avons su le confirmer aujourd’hui. C’était vraiment important car, croyez-moi, ce n’est pas facile d’enchaîner physiquement déjà de tels combats tous les week-ends. On savait que Bath n’avait plus rien à perdre et aller tenter des choses. On s’était préparé à ça et je crois que nous avons été solides, en première période en tout cas.

La deuxième mi-temps vous fut-elle moins favorable ?

Oui, c’est peut-être physiquement que nous avons baissé de pied. Et c’est peut-être aussi l’écart au score qui a joué psychologiquement. Ce scénario démontre que notre match n’a pas été absolument parfait mais il y a quand même eu de très bonnes choses, même dans cette période.

Dans quels secteurs Clermont a-t-il vraiment brillé ?

Il y en a eu beaucoup. Je crois que la vitesse a joué un grand rôle. Elle vient du fait que les duels ont été gagnés et que donc les ballons ont été propres. J’ajouterais aussi notre défense qui fut très bien en place, notamment sur les premières attaques de Bath, ce qui les a perturbés. En touche aussi, on a piqué plusieurs ballons, ce qui mis les Anglais sous pression. Mais je soulignerais aussi un gros point négatif...

Lequel ?

Nous avons encaissé des essais trop facilement, sur des ballons portés à trois reprises sur les quatre essais de Bath. Ils ont marqué vraiment trop vite sur cette phase. Mais je pense qu’elle sera disséquée dans la semaine.

Vous vous dirigez vers une finale de cette poule 3 face à l’Ulster…

Oui, et on mesure l’importance du bonus défensif que nous avions pris chez eux. Nous allons les recevoir et on se dit qu’il ne nous reste plus à faire le boulot, pour leur passer devant. Nous avons les cartes en main. On le savait avant ce match, même avec une victoire simple, on les aurait conservés. Avec le bonus c’est encore mieux bien sûr. Propos recueillis par J. P.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir