Aurillac ne vacille pas

  • Hugo Bouyssou (Aurillac)
    Hugo Bouyssou (Aurillac) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

La spirale négative de trois défaites consécutives est stoppée. Les Aurillacois peuvent pousser un petit ouf de soulagement ce lundi matin : sur leur pelouse de Jean-Alric, ils ont remporté le match qu’il ne fallait surtout pas perdre.

Opposés au concurrent direct rouennais, les Cantaliens, relégables avant le coup d’envoi, n’ont pas raté leur mission. S’adjugeant un succès avec leur premier bonus offensif de la saison, les joueurs du nouvel entraîneur en chef Roméo Gontinéac ont su rebondir après leur dernier échec à domicile contre Grenoble. Ils ont aussi prouvé qu’ils avaient su digérer l’éviction d’une partie de leur staff et notamment la mise à l’écart de Thierry Peuchlestrade, figure tutélaire et historique du club. Désormais quatorzième, Aurillac se rendra ce vendredi à Mont-de-Marsan pour tenter de maintenir l’écart de quatre points avec les Normands. La mission s’annonce ardue car les Landais ont retrouvé des couleurs. Après leur succès à Aix-en-Provence, les Jaune et Noir ont infligé une sévère défaite à Perpignan, qui a donc vu sa série de six victoires arrêtée dimanche et tentera de rebondir lors de la réception de Carcassonne - exempt cette journée en raison des intempéries. Les Jaune et Noir des Landes remontent à la dixième place, doublant Béziers. Les Biterrois ont été défaits par Grenoble, qui en profite pour retrouver seul le premier rang, plus occupé depuis la 11e journée. En s’inclinant une troisième fois sur leurs terres, les Héraultais, qui n’ont plus gagné depuis la 14e journée, ont sans nul doute dit adieu à leurs espoirs de phase finales. Au contraire de Soyaux-Angoulême. Après deux défaites, les Charentais remettent le contact de belle manière avec le gain du bonus offensif face à Montauban. Leur déplacement à Biarritz jeudi s’annonce comme un choc entre prétendants au top 6. Après une entame et un premier acte réussi à Oyonnax, le BO n’a pas tenu la distance. Les Basques, doublés par Nevers, qui n’ont pas fait de quartier face aux Aixois, se maintiennent malgré tout dans le groupe des qualifiables profitant de la défaite de Vannes à Colomiers. Insubmersibles désormais depuis sept rencontres - record d’Oyonnax égalé - les Haut-Garonnais intègrent le duo de tête. Qui les fera chuter de leur nuage ?

Voir les commentaires
Réagir