• Alex Dombrandt (Harlequins)
    Alex Dombrandt (Harlequins) CameraSport / Icon Sport / CameraSport / Icon Sport / CameraSport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Premiership

Les Harlequins en marche avant

Après une campagne ratée en Champions Cup - seulement deux succès face à Bath - les Harlequins avaient l’occasion dimanche après-midi de repartir de l’avant dans le championnat anglais.

L’équipe de la banlieue ouest de Londres accueillait les Saracens au Stoop pour un derby qui aurait pu s’annoncer sur le papier alléchant. Mais face à une équipe rajeunie et amputée de ses meilleurs internationaux anglais où ne figuraient comme têtes d’affiche que Koch, Isiekwe, Wigglesworth et Lozowski, les Quins n’ont pas fait de détails. Six essais, dont un doublé du jeune ailier anglais Cadan Murley, sont venus ponctués le récital des joueurs de Paul Gustard. Il fallait attendre moins d’une minute pour voir Danny Care pointer dans l’en-but après une course et une percée fracassante d’Alex Dombrandt, le numéro 8 des Harlequins, annoncé aux portes du XV de la Rose par nos confrères outre-Manche.

Marcus smith domine le duel des ouvreurs

Le show Murley pouvait alors commencer. Tout d’abord, à la 10e minute, servi sur un plateau en coin par une superbe passe après contact du talonneur samoan Elia Elia. Puis à la 21e, au soutien de son premier centre Paul Lasike, Murley aggravait le tableau d’affichage. Alex Lozowski répondait par une réalisation mais les Quins, supérieurs dans de nombreux secteurs, pliaient l’affaire rapidement au retour des vestiaires. Tout d’abord par Gabriel Ibitoye puis par Paul Lasike. Le demi de mêlée Martin Landajo clôturait le festival d’essais, alors que Marcus Smith, opposé à Manu Vunipola dans un duel de grands espoirs au poste de demi d’ouverture, réussissait une quatrième transformation. 41-14, et un succès bonifié - le deuxième de la saison - qui permet aux Harlequins de pointer à la sixième place.

Voir les commentaires
Réagir