Le RC Vannes joue la sécurité

  • Les joueurs de Vannes
    Les joueurs de Vannes Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Une semaine après leur revers sur la pelouse de Colomiers, les joueurs vannetais avaient à cœur de se relancer contre une équipe de Provence Rugby en grande difficulté depuis plusieurs semaines.

Le tournant

Faute de repères plus importants dans l’évolution du score, on donnera forcement à l’essai de Christopher Hilsenbeck le bonheur d’avoir provoqué le tournant du match. Un essai inscrit au bon moment, 5 minutes avant la pause sur un bon travail initial des arrières pour en mettre un coup sur la tête des aixois.

L’homme du match

Jules Le Bail. Ce garçon est incroyable. Pas étonnant qu’un club der Top 14 lui fait les yeux doux. La manière dont il a mené le combat a fait de lui l’homme du match. Outre ses qualités propres au demi de mêlée, il n’a jamais rechigné à aller au combat, mettant la tête là où d’autres auraient hésité à mettre les pieds !, restant parfois même le dernier au sol sur les zones de ruck, situation habituellement réservée aux gros. Ses nombreux ballons grattés au sol ont grandement contribué au jeu collectif du RC Vannes.

Le résumé

Sans tomber dans le génie, le RC Vannes a conforté son classement et son invincibilité à domicile. Les vannetais ont surtout respecté les consignes de jouer justes, sans prendre de risques inutiles. Pour autant, ce match ne fut pas fermé, bien au contraire avec deux formation enclines à ouvrir sur le large.

Au terme d’une période initiale globalement de bonne facture au cours de laquelle les deux formations se plurent à produire le plus possible du jeu à la main, soucieuses par ailleurs de donner du rythme et de la vitesse le score de 13-6 plaidait légèrement en faveur des Bretons. C’est donc entre artilleurs de service que les choses se sont passées. Egalité parfaite avec deux tentatives réussies pour Hilsenbeck (13e, 13e), et deux sur trois pour Darbo (29e, 38e). L’essai de Hilsenbeck (35e) vint alors simplement traduire au tableau d’affichage une domination sensible dans la possession et dans l’utilisation du ballon. Un bon travail préparatoire de Curtis, un prolongement sur Fartass qui trouvait un remuant Popelin bien inspiré de trouver son capitaine en bout de ligne (35e). D’où alors ce 13-6 à la pause, sans qu’il y ait matière à s’en émouvoir sur sa légitimité.

Bis répétita en seconde période avec deux équipes qui tentèrent beaucoup de choses, sans réussir à les traduire au score. En tout et pour tout une pénalité d’Hilsenbeck (52e) pour mettre ses partenaires au tableau d’affichage, au delà d’un essai transformé. Très présents dans le combat, les joueurs vannetais ne cédèrent pas un seul pouce de terrain devant une équipe de Provence généreuse certes, mais en manque d’arguments offensifs et commettant plusieurs fautes de main dans la conduite du jeu. Ceci expliquait alors l’indigence du score final.

Les meilleurs

RC Vannes : Le Bail, Curtis, Bonnefond, Hilsenbeck, Popelin

Provence Rugby : Forbes, Loukia, Mondoulet, Burotu, Taumalolo, Lacelle.

Didier Le Pallec
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir