Un pas en-avant, deux en arrière…

  • Gauthier Doubrere (Biarritz) n'aura pas permis à son équipe de l'emporter contre Nevers
    Gauthier Doubrere (Biarritz) n'aura pas permis à son équipe de l'emporter contre Nevers / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Défait sur sa pelouse pour la deuxième fois consécutive, le BO marque le pas.

L’histoire se répète. Comme au début de ce bloc, alors qu’elle avait affiché un visage séduisant en déplacement, cette équipe s’est donc inclinée pour la seconde fois consécutive face à son public. Alors quoi ? Le BO, qui avait fait jusqu’alors d’Aguilera une forteresse imprenable, ne sait-il plus gagner à la maison ? On n’irait pas jusque-là, car les Basques auraient pu l’emporter s’ils avaient réussi la balle de match à deux minutes de la sirène, mais ce double revers montre que le BO est capable du meilleur, comme du pire. "Nous avons quelques jours de coupure qui vont nous permettre de réfléchir individuellement sur nous, notre équipe, notre identité. Nous aurions pu avoir de la marge et de l’oxygène avant le prochain bloc. Nous n’en n’aurons pas" regrettait Pierre Bernard en conférence de presse.

Il serait bien évidemment réducteur d’affirmer que la seule sortie de Giorgi Nutsubidze a déstabilisé toute une équipe et a précipité la chute du BO. Les deux cartons reçus en fin de match y ont contribué. Mais toujours est-il que les mêlées stables jusqu’alors, le furent nettement moins lorsque le pilier géorgien quitta la pelouse. Dès lors, les Rouge et Blanc se retrouvèrent sous pression dans leur camp, avec la fin qu’on connaît… 

Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir