L’Irlande se ferme

  • L’Irlande se ferme.
    L’Irlande se ferme. Sportsfile / Icon Sport
Publié le , mis à jour

CORONAVIRUS - Après l’annonce d’un premier cas mardi, l’Irlande prend des mesures drastiques pour éviter la propagation.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, la fièvre du Coronavirus s’empare du Royaume-Uni, et en particulier de l’Irlande. Au propre, comme au figuré. Comme ailleurs, toutes les chaînes et les sites d’informations ont fait du Covid-19 leur fil rouge. Et pourtant, l’île Emeraude ne recense que 35 cas confirmés par les autorités sanitaires en ce mercredi soir, alors que le Royaume-Uni en compte au total 382. Une nouvelle vient cependant alimenter la psychose : la maladie a fait une première victime irlandaise, qui rejoint le bilan provisoire de six morts au Royaume-Uni. Le problème, c’est qu’il semblerait que le pays n’en soit qu’aux prémices du virus puisque l’augmentation du nombre de cas déclarés fut la plus forte ce mercredi dernier. Aussi, le gouvernement a décidé d’annuler toutes les parades de la Saint Patrick, qui sera fêtée le 17 mars prochain, ainsi que d’autres conférences ou évènements mondiaux qui devaient se tenir à Dublin. Dans les cinémas, le gouvernement a imposé de laisser un siège libre d’écart entre toutes les personnes. Le fameux Trinity College de Dublin a fermé ses portes et donnera ses cours en ligne jusqu’à la fin de l’année.

Six semaines sans match pour le munster

Et le rugby dans tout ça ? Les moins de 20 ans irlandais ainsi que les féminines ont refusé de se rendre en France pour disputer leur dernier match du Tournoi. Les quarts de finale de Champions Cup Toulouse - Ulster et Leinster - Saracens sont toujours en suspend. Au niveau de la Ligue Celte, le report des matchs impliquant des équipes italiennes a été décidé. Le Munster, qui devait affronter en match aller et retour le Benetton Trévise les 21 et 27 mars prochain, se voit ainsi en situation de chômage technique jusqu’au 11 avril prochain, date à laquelle ils affronteront Cardiff. Mais comme le dernier match des Munstermen remonte au 29 février dernier, cela signifie que les joueurs de Limerick vont passer six semaines sans match. Les Zebre devaient également accueillir l’Ulster et Cardiff, mais ces rencontres ont été également repoussées en raison des restrictions frontalières mises en place par l’Italie. Si aucune date ne s’avère disponible, les matchs seront déclarés nuls. Voilà qui réduirait les chances du Munster qui aimerait finir premier de sa poule et ainsi éviter de se déplacer en demi-finale.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?