Lelièvre (Bédarrides-Châteauneuf-du-Pape) : « De fait, nous deviendrons une Fédérale 2+ »

  • Lelièvre (Bédarrides-Châteauneuf-du-Pape) : « De fait, nous deviendrons une Fédérale 2+ »
    Lelièvre (Bédarrides-Châteauneuf-du-Pape) : « De fait, nous deviendrons une Fédérale 2+ » /www.ledauphine.com / /www.ledauphine.com
Publié le / Mis à jour le

Cette saison, nous avons eu le privilège de jouer contre Narbonne, Bourgoin, Bourg-en-Bresse ou Nice… Sportivement, voir partir les quatre premiers de notre poule ce serait une perte immense. Je pourrais vous jouer le couplet de "oui nous aurions des chances de mieux figurer" mais nous sommes des compétiteurs et nous aimons croiser le fer avec des équipes de ce calibre. Ce serait également frustrant pour notre trésorier : ce sont ces clubs qui nous permettent d’enregistrer nos meilleures affluences, qui signifient meilleures recettes… Ensuite, se pose la question de savoir si cette division serait sous l’égide de la LNR ou de la FFR, car si elle reste avec la Fédération, toutes les équipes n’accédant pas à cette poule vivraient cette décision comme une "rétrogradation". On est en troisième division, le meilleur niveau amateur, on ferraille, on se maintient et d’un coup on tombe en quatrième… On comprend que les gros clubs aspirent à créer cette "élite fédérale", mais de fait nous deviendrions une sorte de Fédérale 2 +. Maintenant je ne suis pas naïf et je savais qu’une poule comme celle-ci serait créée à terme, mais je pensais qu’elle le serait en 2021-2022. La solution ? Que la LNR revienne sur sa décision et permette à Massy et Albi, qui le méritent, d’accéder au Pro D2. Ainsi nous pourrions disputer une saison de Fédérale 1 "classique", avec la perspective affichée que cette division intermédiaire voit le jour en 2021-2022. Ça permettrait à tous les prétendants de se préparer en conséquence. En résumé, je ne suis pas opposé à ce projet, mais je trouve qu’il est précipité, alors que si on prend le temps de se préparer, ça deviendrait un sérieux objectif pour bon nombre de clubs de Fédérale 1. Travailler pour atteindre cette division intermédiaire ça fait sens : passer de plusieurs centaines de milliers d’euros à 2-3 millions pour être candidat à ce championnat peut être envisageable à moyen terme, ce qui ne l’est pas avec les 6 ou 7 millions nécessaires en Pro D2. P.I.-R.

Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir