À 45 ou 46 clubs, la Fédérale 1 attend désormais de connaître ses poules

  • Le CS Vienne, dernier club à refuser le National, évoluera donc bien en Fédérale 1. CS Vienne
    Le CS Vienne, dernier club à refuser le National, évoluera donc bien en Fédérale 1. CS Vienne CS Vienne / CS Vienne
Publié le / Mis à jour le

En fonction du recours formulé par Nantes, la division comptera 45 ou 46 clubs. Qu’il s’agit désormais de répartir équitablement, d’ici mardi...

C’est une question purement mathématique. Prenez 48 clubs de Fédérale 1 dont vous retranchez deux participants (Bergerac et Villefranche-sur-Saône) désireux de redescendre à l’étage inférieur. Ajoutez 14 promus (Marcq-en-Barœul, Beauvais, Nuits-Saint-Georges, La Seyne, Berre-l’Etang, Castelsarrasin, Valence d’Agen, FCTT, Auch, Lombez-Samatan, Langon, Floirac, Limoges et Périgueux). Retranchez-y de nouveau les 14 clubs appelés à disputer le futur National, sans oublier le cas de Nantes, rétrogradé administrativement en Fédérale 3, mais qui attend une décision du Tribunal Administratif du Sport pour être maintenu. Le résultat obtenu ? Il est logiquement d’un total de 45 ou 46 clubs appelés à évoluer en première division fédérale, qu’il s’agit désormais de répartir. Reste à savoir comment, et ce sera bien là tout le travail de la commission des compétitions, qui s’est réunie à deux reprises mercredi…

Une poule de 12, trois poules de 11

Vers quoi se dirige-t-on, dès lors ? Si la tentation a pu être dans un premier temps de proposer de nouveau des promotions à certains clubs de Fédérale 2, cette piste a été très vite abandonnée par la FFR, pour la bonne et simple raison que les poules ont d’ores et déjà été officiellement communiquées. De fait, cette Fédérale 1 devrait se disputer avec une poule de 12 estampillée très « Sud-Ouest » et trois poules de 11, sachant que Nantes pourra réintégrer l’une d’entre elles en cas de maintien administratif. Quoi qu’il en soit, au vu de la carte d’ores et déjà établie par la FFR, la plupart des clubs peuvent d’ores et déjà se préparer à de longs et lointains déplacements… « On essaie de tout analyser pour ne léser personne, nous expliquait le vice-président Maurice Buzy-Pucheu. Les axes routiers pour se rendre dans le Sud, les axes ferroviaires pour la région parisienne. On essaie de faire au plus juste et au plus équitable, mais les clubs doivent d’ores et déjà se préparer à des déplacements assez longs. La Fédérale 1 reste une division nationale, après tout. » Dont les poules seront officiellement communiquées mardi 16 juin, après validation par le comité directeur de la FFR. 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir