Calendrier : entre six et huit doublons !

  • Antoine Dupont (Toulouse)
    Antoine Dupont (Toulouse) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Nous connaissons désormais le calendrier du Top 14. Il va se telescoper avec le programme international surchargé. Bonjour l’embouteillage et merci la covid 19 !

Nous connaissons donc le calendrier du Top 14, vous le découvrez ci-contre. Mais une question s’impose tout de suite. Combien de doublons faudra-t-il supporter la saison prochaine ? La réponse n’est pas certaine, ce sera entre six et huit. Rien n’est simple dans notre sport où l’on ne peut pas jouer plusieurs fois par semaine.

Procédons par ordre : il y aura six doublons certains, « Top 14 et XV de France », quatre à l’automne et deux pendant le Tournoi. Le XV de France doit jouer cinq matchs à l’automne dont celui du 21 novembre, journée sans championnat. Mais la FFR veut absolument caser un sixième match des Bleus entre fin octobre et début décembre, les négociations sont serrées entre elle et la LNR mais la réunion de mercredi n’a débouché sur rien de concret. Tout le monde a campé sur ses positions. Et selon nos informations l’ambiance était glaciale, polaire même entre d’un côté Tingaud, Eschallier, Lacroix, de l’autre Simon, et Gabbanini. Personne ne voulait céder un pouce de terrain, c’était une séance de surplace digne des duels du cyclisme sur piste..

À noter qu’on ne connaît pas la date de ce sixième match hypothétique car World Rugby ne l’a pas déterminée officiellement.
Si la FFR parvenait à imposer ses positions, on passerait donc à sept. À ceci, il faut ajouter une huitième possibilité, le cas où un, deux, trois ou quatre clubs français se qualifieraient pour les finales européennes des 16 et 17 octobre. Toulouse, Clermont, le Racing, Bordeaux-Bègles, Toulon et Castres sont concernés.

Imaginons deux finales franco-françaises, elles impacteraient le calendrier de sept ou huit équipes (un Racing-Toulon est prévu ce jour-là). Et il faudrait donc trouver une date supplémentaire pour caser des matchs en retard.

Un embouteillage record !

Huit doublons, c’est donc un total énorme, jamais atteint à notre connaissance. Certains clubs, notamment les gros pourvoyeurs d’internationaux, vont donc étudier de très près le calendrier, avec tout ce que cela a de subjectif.On vous fait grâce des analyses club par club, mais personne n’aime se présenter diminué, aussi bien pour les sommets que pour affronter les « petites écuries ». Toulouse est souvent dans le rôle du plus gros pourvoyeur du XV de France. On mesurera le temps venu s’il est rejoint ou dépassé par d’autres dans ce statut ambigu.

On rappelle aussi que dans les négociations LNR-FFR, Bernard Laporte a proposé de limiter le nombre des sélections à cinq maximum par joueur, histoire de faire passer la pilule du sixième match. Une façon de passer une partie de la « patate chaude » à Galthié. Dans ce genre d’affaire, tout le monde doit prendre sa part de souffrance. n

Les dates des doublons relatifs à l’équipe de France :

  • 24 octobre (J6) ; 31 octobre (J7) ; 14 novembre (J9) ; 28 novembre (J10) ; 5 décembre (J11). Parmi ces cinq dates, l’une est suspendue à la question du sixième match. Mais on ne sait pas encore laquelle.
  • 13 février (J16) 
  • 20 mars (J19)

La date du doublon potentiel relatif à la Coupe d’Europe :

  • 17 octobre (J5)
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir