Lorenzetti à propos de la suspension de Beale : « C'est scandaleux ! Je ne comprends rien, là »

  • Jacky Lorenzetti
    Jacky Lorenzetti Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Jacky Lorenzetti, le président du Racing 92, mariera sa plus jeune fille Manon au moment même où Romain Poite sifflera le coup d'envoi de ce quart de finale de Champions Cup, au Michelin. Pour nous, le patron ciel et blanc se projette néanmoins sur un match que son équipe a ciblé depuis des mois, parle de Kurtley Beale et de sa récente suspension, de la « yellow army », de Christophe Berdos, de « Berbize » et même d'un jeune homme auquel il vient de trouver un bien étrange emploi...

Comment appréhendez-vous ce quart de finale de coupe d'Europe ?

Avec beaucoup de sérieux. Nous avons traversé une épreuve de qualification particulièrement ardue, ingrate, au sein d'une poule où nous avons tour à tour affronté le Munster, les Saracens et les Ospreys, soit trois gros morceaux du Royaume Uni . Ceci dit, cette première phase nous a aussi donné beaucoup d'optimisme.

Mais ?

On connaît le contexte difficile d'un déplacement à Clermont. Vous me direz peut-être que la « yellow army » sera réduite à 5000 membres mais de notre côté, nous n'aurons pas le moindre supporter en tribunes. C'est regrettable. Mais c'est la réglementation, paraît-il...

L'ASMCA semble néanmoins fébrile depuis le début de saison...

Clermont reste Clermont, quoi qu'on en dise. Les Jaunards sont les favoris de ce quart de finale. Et nous, si on se voit trop beau, on va passer à la trappe.

Ce match de phase finale, malgré le contexte étrange et la jauge partielle, garde-t-il un parfum particulier selon vous ?

Oui, bien sur. La Champions Cup est l'épreuve sommitale du rugby de clubs : ça joue plus vite, mieux ; c'est plus engagé, plus intense... Nos partenaires, pour la plupart de stature internationale, sont heureux d'y être et nos joueurs aussi. […] Ces quatre dernières années, on a eu le mérite de jouer deux finales de coupe d'Europe (en 2016 contre les Saracens et 2018, face au Leinster) ; cette fois-ci, ce serait sympa de continuer l'histoire et de la conclure...

Jacky LORENZETTI lors de la finale de 2016
Jacky LORENZETTI lors de la finale de 2016 Jean Paul Thomas / Icon Sport - Jean Paul Thomas / Icon Sport

Samedi après-midi, vous mariez votre plus jeune fille en Corse. Où regarderez-vous le match ?

Je ne vais pas le regarder. Ma fille m'a interdit de le faire et de toute façon, la messe démarre à 17h30 (le coup d'envoi du quart de finale est prévu, lui, quarante-cinq minutes plus tard). Je soupçonne aussi ma femme d'avoir piqué la « box » afin d'être certaine que je ne m'échappe pas.

C'est ballot...

En douce, j'ai néanmoins soudoyé un jeune invité. Il sera habillé en Racingman et fera l'ardoisier, comme au bon vieux temps. Grâce à lui, je serai au moins tenu au courant de l'évolution du score...

La perte de Kurtley Beale, suspendu pour ce match, est-elle impossible à combler ?

Depuis son arrivée au club, Kurtley Beale n'arrête pas de nous étonner, que ce soit par ses qualités intrinsèques ou ses facultés d'intégration. Rugbystiquement, il commence à trouver ses marques et sur le terrain, semble très complice avec Finn Russell. […] Beale, il peut jouer centre, arrière, ailier ou demi d'ouverture. C'est notre couteau-suisse australien.

Kurtley Beale juste après avoir reçu son carton rouge
Kurtley Beale juste après avoir reçu son carton rouge Icon Sport - Icon Sport

Hier soir, il a été suspendu trois matchs par la commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby. Il ne pourra par conséquent ni disputer le quart de finale de Champions Cup, ni la demi-finale qui suit, si vous battez Clermont samedi...

C'est scandaleux ! Je ne comprends rien, là. Je n'ai rien contre Toulouse et rien contre Joe Tekori (une semaine de suspension, N.D.L.R.) mais comment un coup de coude volontaire en pleine tronche peut valoir un match de suspension et comment le geste de Kurtley Beale, involontaire et discutable en termes de dangerosité, peut en valoir trois ?

On n'en sait rien...

La Ligue, dans sa grande mansuétude, a tout de même considéré qu'eu égard à son casier vierge, Kurtley Beale méritait que sa sanction soit ramenée de six matchs à trois ! C'est de la folie ! On marche sur la tête, là !

Qui pour le remplacer, alors ?

On a des gens solides. Louis Dupichot est très bon, Simon Zebo aussi. Louis (Dupichot) continue de grandir tous les jours. Il a d'ailleurs fait une très belle sortie à Lyon, il y a quinze jours. Il a les épaules.

Historiquement, les Clermont-Racing donnent souvent lieu à de superbes affrontements : il y eut, en 2010, le coup de gueule de Pierre Berbizier contre l'arbitre Christophe Berdos, la demi-finale de Rennes six ans plus tard ou en mai 2018, ce quart de finale de coupe d'Europe gagné par vos hommes sur une action litigieuse...

(il se marre) Disons que Clermontois et Racingmen ont une approche différente du résultat.

Que voulez-vous dire ?

Quand ils perdent, les Clermontois pensent que ce n'est jamais de leur faute ; de notre côté, nous avons parfois tendance à nous auto-flageller... Pour revenir à votre question, c'est vrai qu'entre Clermont et le Racing, tout a commencé avec la folle histoire de « Berbize » et Berdos, pour une sombre affaire de pénalité accordée, alors qu'elle n'aurait pas du l'être ; de leur côté, les Jaunards considèrent qu'à Rennes, en 2016, la passe de Juandre Kruger pour Juan Imhoff était en-avant...

L'essai de Juan Imhoff face à Clermont en 2016
L'essai de Juan Imhoff face à Clermont en 2016 Icon Sport - Icon Sport

Etait-ce le cas ?

Cet essai, je l'ai enregistré sur mon téléphone portable. Je me passe la vidéo de temps en temps, quand j'ai besoin d'un remontant. Et je peux vous dire une chose : il n'y a pas en-avant entre Kruger et Imhoff. L'image est très claire. Notre victoire à Rennes n'est donc entachée d'aucune erreur d'arbitrage.

Et entre Dan Carter et Marc Andreu, deux ans plus tard, y avait-il en-avant ?

Je ne sais pas. Joker.  

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Grognard Il y a 1 mois Le 17/09/2020 à 13:39

Oups! Le Munster au Royaume-Uni?? J'espère que Jacky n'a pas invité d'irlandais au mariage de sa fille :-)