Les quatre capitaines du Stade français

  • Les quatre capitaines du Stade français
    Les quatre capitaines du Stade français Icon Sport
Publié le

Lors de ses trois premières rencontres de Top 14, le club de la capitale a connu trois capitaines différents. En fait, ils seront quatre cette saison. Explications.

Souvenez-vous. Lors de sa prise de pouvoir, Hans-Peter Wild avait affirmé vouloir faire du Stade français « le Bayern de Munich ou le Real Madrid » du rugby. Si, pour l’heure, il a surtout beaucoup dépensé sans rien remporter, son nouveau manager argentin, Gonzalo Quesada, dingue de football, a choisi, lui, d’imiter le FC Barcelone. Début septembre, le club blaugrana a présenté devant la presse ses quatre capitaines : Messi, Busquets, Piqué et Sergi Roberto. Quesada l’a fait plus discrètement mais il a bien nommé quatre joueurs qui se partageront ce rôle cette saison. « Le choix d’un capitaine, ça relève de l’intime, explique le technicien argentin en préambule. C’est quelque chose qui doit rester dans le vestiaire. »

Seulement, la désignation de Paul Alo-Emile, lors du premier match à Castres, malgré la présence dans le XV de départ de Yoann Maestri, assumant jusque-là la fonction, a nourri les fantasmes les plus fous. « Dans le passé, Yoann a eu beaucoup de responsabilités sur les épaules dans un contexte qui n’a pas toujours été simple, coupe Quesada. Et nous avons jugé que cela avait joué contre lui. » Alors, en fin psychologue, l’ancien coach des Jaguares a organisé diverses activités durant la présaison, plusieurs animations autour du rôle de leader, sur la façon de bien représenter l’identité du club. L’objectif ? Dessiner un nouveau fonctionnement et désigner un ou plusieurs capitaines. Voilà comment Paul Alo-Emile, véritablement plébiscité, Yoann Maestri, Pablo Matera et Antoine Burban ont été choisis par leurs coéquipiers mais aussi par le staff technique. « Ces quatre-là travaillent ensemble, reprend Quesada. Entre-eux, il y a beaucoup de respect. On leur a donné un cadre mais je crois à une équipe qui s’approprie le jeu et le projet. Plus il y a de leaders, mieux c’est. Pour moi, c’est le secret des grandes équipes. »

En trois rencontres de Top 14, le Stade français a déjà utilisé trois de ses capitaines : Alo-Emile à Castres, Maestri contre Bayonne et Matera à Agen. Un seul a connu la défaite, qui plus est à domicile. « C’est pourquoi nous avons décidé de remettre Yoann capitaine ce dimanche contre Clermont, souligne Quesada. Nous voulions que ce soit Antoine (Burban, N.D.L.R.), mais nous avons senti comme un sentiment de revanche chez Yoann. Il a envie de guider l’équipe dans un meilleur contexte que contre Bayonne. » Pour un meilleur résultat ?

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?