Radradra, un soliste au sommet de son art

  • Radradra, un soliste au sommet de son art
    Radradra, un soliste au sommet de son art Actionplus / Icon Sport
Publié le

Semi Radradra est une exception : il est le seul participant de Challenge Cup nommé pour le titre de joueur européen de l’année. Il est un phénomène aussi : « C’est le joueur le plus fort avec lequel j’ai joué », déclarait sans détour son partenaire Dave Attwood cette semaine.Depuis son arrivée à Bristol en août dernier, le Fidjien épate tout son monde outre-Manche. Les statistiques parlent en sa faveur.

Avec le Fidjien, le nombre d’essais ne veut pas dire grand-chose.Il en a inscrit trois en dix matchs.àl’UBB, il affichait le même ratio (onze en trente-quatre apparitions) quand à Toulon, où il était considéré comme ailier, il avait été discret en la matière (quatre en vingt-trois rencontre). Il avait surtout brillé par ce que les Britanniques nomment le « try assists », les passes décisives.Il en compte déjà deux depuis la reprise du Premiership.

Pour mesurer l’impact et la grande forme de Radradra, il faut regarder son apport global dans le jeu.En huit journées de championnat, il compte 739 mètres balle en main, soit la même moyenne que son coéquipier Charles Piutau, le numéro 1 du championnat anglais en la matière (1477 en seize matchs).Cette hyperactivité se traduit par un nombre de franchissements effarant : près de deux par rencontre en moyenne (quinze en huit matchs), loin devant le meilleur franchisseur de Premiership, l’ailier des Wasps Zach Kibirige (trente en dix-neuf matchs). Ajoutez-y trois défenseurs battus par journée - le leader anglais dans de secteur n’est autre que son partenaire Nathan Hughes (soixante-dix-sept en vingt matchs) et vous pouvez mesurer l’état de grâce actuel de l’ancien Toulonnais, au sommet de son art à 28ans. Seule ombre au tableau : son taux de réussite aux plaquages (72 %, à 23/32).Mais nul n’est parfait. 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?