Galthié: « Les joueurs ont répondu présent »

  • Fabien Galthié, le sélectionneur du XV de France
    Fabien Galthié, le sélectionneur du XV de France Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le sélectionneur préférait insister sur les points positifs d'une défaite forcément frustrante et qui posait question sur certaines décisions arbitrales. Interview.

Quel sentiment prédomine quelques minutes après ce match où vos joueurs sont passés très près d’une victoire à Twickenham ?


À chaud il y a de la déception mais c’est plutôt la frustration qui domine. Il y a aussi la satisfaction de la semaine passée, d’un match cohérent par rapport à ce qui s’est passé dans les jours qui ont précédé la rencontre.

Comment aviez-vous préparé vos joueurs pour cette rencontre face aux Anglais ?


Nous avons cherché à mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles à la fois, stratégiquement, physiquement mais aussi psychologiquement.

Vous aviez regretté à chaud aux micros de nos confrères de France TV, que le match s’était joué sur une décision. Pouvez-vous préciser ?


Une décision c’est une décision, une action c’est autre chose. Il n’y a pas trop à rajouter car pour moi c’est très clair, mais cela fait partie du jeu. J’espère juste que d’ici nos prochains rendez-vous, les décisions nous seront favorables à l’avenir. Si vous regardez la fin du match et que vous le décortiquez vous allez trouver quelques-unes de mes interrogations mais je le répète, ça fait partie du jeu..

Pouvez-vous revenir alors sur la séquence défensive pleine de bravoure de vos joueurs en fin de première période ?


Il y a un travail sur l’état d’esprit à mettre, mais cela ne suffit pas, il y a aussi un peu de stratégie sur des situations particulièrement difficiles à gérer. On a fait un gros travail technique sur la collision et sur la manière dont on alimente autour des rucks. Les positions aussi sont bossées.

Un des enseignements de ce match c’est que le réservoir de joueurs français qui ont le niveau pour postuler à une sélection est plus important que vous ne le pensiez. En aviez-vous conscience ?


Ce qui est bien c’est que les joueurs qui sont rentrés de manière forcée de par l’accord des trois feuilles de match ont cru en eux. En leur capacité à répondre présent, ils ont cherché à saisir les opportunités. Le sport de haut niveau et le rugby international c’est d’abord une affaire d’opportunité. D’être là quand les occasions se présentent. Ils l’ont été.

Ont-ils bouleversé la hiérarchie que vous aviez en tête ?


À chaud c’est difficile de répondre. J’aime bien prendre mon temps et voir avec le staff pour tout ce qui concerne la sélection des joueurs. Il est clair que les joueurs qui sont venus porter le maillot, au début de la séquence internationale mais aussi à la fin, ont répondu présent. Nous sommes là, et c’est l'une de notre mission, pour que des joueurs se révèlent. Dans notre organisation, nous leur proposons de visualiser le parcours du développement du joueur pour qu’ils deviennent maîtres de notre jeu. Ils sont entrés à corps perdu dedans pour beaucoup en peu de temps. Ils ont su avancer très vite. À l’image de la semaine qu’ils ont faite qui a été plus que satisfaisante. Mais n’oublions pas le niveau international c’est d’abord une question d’expérience collective.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Propos recueillis par Pierre-Laurent GOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?