L'Oscar de la semaine : Foursans, encore un 10 prometteur

  • Louis Foursans (Montpellier) en action face aux Clermontois
    Louis Foursans (Montpellier) en action face aux Clermontois Icon Sport
Publié le

Chouette ! Encore un jeune ouvreur prometteur dans le rugby français. Louis Foursans-Bourdette, 18 ans, fut l’artisan de l’inattendu succès du Montpellier Hérault à Clermont, 21-15 vendredi soir. « LFB » a marqué les sept pénalités de la victoire dans une soirée qu’il n’oubliera pas de sitôt.

Une semaine auparavant, on l’avait remarqué lors du match Montpellier — Bordeaux-Bègles, perdu de justesse par son équipe. On le découvrait alors totalement, et il avait été préféré à l’international anglais Alex Lozowski. Il avait fait un match très propre et très sûr, sans en faire trop, mais en respectant calmement le plan de jeu. Une vraie révélation, rendue d’autant plus éclatante que sa sortie avait été préjudiciable à son équipe car Lozowski commit des erreurs que lui n’avait pas commises.

À Clermont, Xavier Garbajosa avait donc décidé de lui maintenir sa confiance et bien lui en a pris. Il a signé un très bon sept sur huit dans ses tentatives. Il n’y a donc pas qu’un seul Louis d’or à Montpellier. À côté du vétéran Picamoles est en train d’émerger une jeune pousse, née… en 2002 ! Louis Foursans-Bourdette est originaire de Nîmes où il a débuté le rugby à l’âge de 8 ans. Il s’est ensuite poli au pôle espoirs de Béziers. Il a déjà tâté des sélections de jeunes avec les moins de 16 ans et puis les moins de 18 ans. Vu que Pollard est toujours blessé pour une longue durée, on n’a pas fini d’entendre parler de ce patronyme double.

Quand t'as mis 4 Clermontois dans ton équipe mais que Louis Foursans-Bourdette a mis des Montpelliérains dans la sienne...#ASMMHR pic.twitter.com/Sa2KlOUfFP

— La Grande Mêlée TOP 14 (@lagrandemelee) December 4, 2020

 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?