Capitanat de Ouedraogo, un intérim parti pour durer

  • Capitanat, un intérim parti pour durer.
    Capitanat, un intérim parti pour durer. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Pour le manager, Philippe Saint-André, la place de Fulgence Ouedraogo dans le collectif de Montpellier est un gage de stabilité mais aussi d’une recherche permanente de performance.

Homme de base du club depuis 2007, Fulgence Ouedraogo, avait perdu ses galons de capitaine lors de l’arrivée de Vern Cotter comme manager qui lui avait préféré son « copain de toujours ou presque » Louis Picamoles alors de retour su Montpellier. à l’arrivée de Xavier Garbajosa, l’ancien toulousain n’avait rien voulu changer lors de sa première année, avant de promouvoir le jeune et talentueux Arthur Vincent, auréolé de son nouveau statut d’international et de double champion du monde des moins de 20 ans. Un brassard que ce dernier vient de céder à Fulgence Ouedraogo depuis la prise de fonction de Philippe Saint-André. L’ancien sélectionneur, qui avait eu sous ses ordres le troisième ligne lors du Mondial 2015, justifiait son choix ce jeudi matin.

« Il est l’homme d’un seul club, comme l’était Aurélien Rougerie à l’ASM : « Fufu » est quelqu’un qui ne triche jamais sur un terrain. Il possède pas mal d’expérience. L’idée était de décharger quelque peu Arthur Vincent de cette charge, surtout durant cette période compliquée, ajouté au fait qu’il va partir pendant 6 à 7 semaines avec les Bleus. Or pendant ce temps-là, nous allons jouer notre survie en Top 14. Fulgence est quelqu’un de fidèle, qui veut poursuivre sa carrière dans ce club, nous en avons discuté tous les deux, il est un exemple. Ces derniers jours, nous avons avec Olivier Azam et Jean-Baptiste Elissalde, voulu responsabiliser les joueurs et partagé le leadership sur plusieurs. « Fufu » sera la tête de gondole. Ses partenaires le suivront. »

Après, le MHR et Ouedraogo devront tomber d’accord pour une éventuelle prolongation de contrat. « Elle passera par ses performances », rétorque PSA. Il ne serait pas étonnant que le club, s’il conserve sa place en Top 14, ne lui propose pas une offre de prolongation de contrat d’au moins une saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?