Gaël Fickou, cadre bleu mais simple soldat rose

  • Gaël Fickou, cadre bleu mais simple soldat rose.
    Gaël Fickou, cadre bleu mais simple soldat rose. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le statut de Gaël Fickou ces dernières semaines dans son club du Stade français a semblé être remis en cause, ce qui n’est absolument pas le cas en équipe de France. Explications...

Ce week-end, sauf blessure ou changement de dernière minute, Gaël Fickou sera titulaire avec le Stade français pour défier le RC Toulon. Un statut qui avait été mis entre parenthèses lors des deux dernières sorties du Stade français. Hors du groupe contre Brive (3 janvier), remplaçant lors du déplacement face au Stade toulousain (10 janvier), le sort réservé au trois-quarts centre du XV de France a soulevé quelques interrogations. Dans les entrailles de Jean-Bouin, on a laissé entendre que la remise en cause était nécessaire, que les performances en club du joueur n’étaient pas celles aperçues sous le maillot bleu. "Je ne crois pas qu’on puisse parler de mise à l’écart, rectifie Fickou. J’ai été mis au repos contre Brive car j’étais le centre qui avait le plus de temps de jeu. Surtout, à mon poste il y a beaucoup de joueurs avec de grandes qualités : Alex Arrate, Jonathan Danty, Julien Delbouis ou encore Waisea. Ceux qui ont joué contre le CAB ont été performants, le staff a donc souhaité les reconduire. Ça ne m’a pas choqué, c’est même compréhensible. J’ai lu à droite et à gauche, sur les réseaux, que j’étais en conflit avec le staff, c’est totalement faux. Il n’y a jamais eu de dispute. Tout simplement."

Toujours plus

Ironie de la situation, ces deux matchs sans figurer dans le XV de départ parisien sont intervenus à l’instant où le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié planchait sur la composition de son groupe pour le Tournoi des 6 Nations. Fickou a-t-il eu peur de ne pas y figurer ? "Très sincèrement, je n’y ai pas pensé, répond-t-il. Avec le staff de l’équipe de France, j’échange beaucoup. Que ce soit avec Fabien (Galthié), Laurent (Labit) ou encore Shaun (Edwards). Et personne ne m’a rien dit à ce sujet." Confirmation de l’entraîneur de l’attaque des Bleus Laurent Labit dans ces colonnes : "Pour nous, il n’y a pas de débat sur Gaël. Il est un de nos cadres, le leader de la défense pour Shaun (Edwards). Il ne nous a jamais déçu et nous savons qu’il sera au niveau pour le Tournoi." Des propos exempts de toute ambiguïté.

Gaël Fickou, en garçon intelligent et honnête, a toutefois bien reçu le message envoyé par le staff du Stade français. Il sait qu’il n’a peut-être pas été à la hauteur des attentes. Pour Fickou, c’est l’histoire de sa carrière. Tellement doué, tellement fort qu’on attend toujours plus de lui. Seulement, "Les saisons sont longues, souffle-t-il. J’ai beaucoup joué ces derniers mois. Peut-être ai-je été un peu moins performant sur certains matchs, mais c’est difficile d’être toujours au top. Quand je regarde un match de foot, je suis le premier à râler quand un joueur est un peu moins bon. Mais après, je relativise." Et de conclure avec beaucoup de justesse : "Je n’ai peut-être pas été transcendant sur mes dernières sorties, mais je n’ai pas non plus été mauvais."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?