Poirot, les retrouvailles

  • Jefferson POIROT of Bordeaux during the Top 14 match between Clermont and Bordeaux on February 22, 2020 in Clermont-Ferrand, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) - Jefferson POIROT - Stade Marcel Michelin - Clermont Ferrand (France)
    Jefferson POIROT of Bordeaux during the Top 14 match between Clermont and Bordeaux on February 22, 2020 in Clermont-Ferrand, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) - Jefferson POIROT - Stade Marcel Michelin - Clermont Ferrand (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le match Clermont - Bordeaux-Bègles devrait marquer le retour de Jefferson Poirot, pas forcément comme titulaire. Tameifuna pourrait "dépanner" à gauche. Mais c’est enfin une bonne nouvelle venue de l’infirmerie pour les Girondins.

Le capitaine a été victime d’une hernie aux vertèbres cervicales début décembre Dire qu’il est une pièce maîtresse du dispositif bordelais relève de l’euphémisme. Il avait débuté dix matchs sur onze possible avant sa blessure (ne loupant que le déplacement à Lyon).

"Ça tombe plutôt bien, non ? On a perdu deux vice-capitaines, Rémi Lamerat et Mahmadou Diaby sur blessure. On avait besoin de rentrer du monde sur le plan du leadership et il est opérationnel pour ce week-end. Mais nous n’avons pas précipité son retour. Il est exactement dans les temps, il a passé sa radio de contrôle le 4 janvier puis il a eu son rendez-vous avec le chirurgien avant de vivre trois semaines de mise en route derrière. Il fait des mêlées depuis la semaine dernière", a expliqué Urios.

Le retour de Poirot s’est télescopé curieusement avec la convocation inattendue de Thierry Paiva avec les Bleus (celui-ci a remplacé Jean-Baptiste Gros forfait pour le stage à Nice). Il restera finalement avec la sélection alors que Urios espérait le récupérer in extremis. Ce dernier a fait ce qu’il fallait pour aiguillonner Jefferson Poirot. Thierry Paiva a notamment énormément progressé en tenue de mêlée. Entre les deux hommes, la concurrence amicale va tourner à la grosse émulation.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?