Paris à poil

  • Team of Stade Francais looks dejected  during the Top 14 match between Montpellier Herault Rugby and Stade Francais Paris at Altrad Stadium on February 6, 2021 in Montpellier, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - --- - Altrad Stadium - Montpellier (France)
    Team of Stade Francais looks dejected during the Top 14 match between Montpellier Herault Rugby and Stade Francais Paris at Altrad Stadium on February 6, 2021 in Montpellier, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - --- - Altrad Stadium - Montpellier (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après les deux gifles reçues à Toulouse et Toulon puis la déception vécue à Montpellier, les Parisiens doivent désormais faire face à une pénurie de joueurs...

"Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille." C’est ce que doit penser aujourd’hui le manager du Stade français, Gonzalo Quesada. Aux deux gifles reçues à Toulouse et Toulon, à la déception vécue à Montpellier, est venue s’ajouter une cascade de blessures qui place le club de la capitale dans une situation complexe avant d’aborder deux déplacements capitaux à Bordeaux et à La Rochelle.

Pour défier ces deux équipes qui trustent le haut de l’affiche depuis le début de saison, les Parisiens se retrouvent complètement à poil. Un exemple ? Le poste de pilier gauche a été déserté. Quentin Béthune a été opéré d’un genou il y a quinze jours et sa saison est terminée, Sami Mavinga souffre d’un pectoral, Stéphane Clément, dont Quesada se félicitait du retour il y a quinze jours, a quitté l’entraînement en milieu de semaine à cause d’une douleur à un mollet, Soulemane Camara a été victime d’un choc mercredi avec le talonneur Latu. Et pour couronner le tout, Giorgi Melikidze, de retour de Géorgie où il a disputé le match contre la Russie, qui aurait pu dépanner à gauche de la mêlée, doit respecter une "septaine" dans le cadre du protocole sanitaire. Vous avez dit poissard, le Stade français ? Un euphémisme. Bref, seul Vasil Kakovin semble apte, malgré une petite fracture à un orteil qui l’a empêché de s’entraîner cette semaine.

Quinze absents au total

Las, les autres postes ne sont pas mieux lotis. Sekou Macalou, victime d’une commotion contre Montpellier, n’est pas disponible. Le talonneur Lucas Da Silva (mollet) et Pierre-Henri Azagoh (cheville) non plus. Antoine Burban a, lui, été contraint de subir une infiltration à une épaule. Quant à la ligne de trois-quarts, elle est aussi sérieusement amputée. Gaël Fickou est avec le XV de France, Danty s’est fait une déchirure à un quadriceps, Waisea à un ischio-jambier Et Julien Debouis s’est cassé une dent, l’obligeant à se faire poser un implant.

Au total, quinze joueurs sont absents. "Ces dernières semaines, c’est vrai que nous avons eu quelques blessés, notamment au même poste, mais nous aurons tout de même une équipe très compétitive, positive Quesada. Nous ne cherchons aucune excuse. Je sens même beaucoup d’enthousiasme dans le groupe et nous avons fait une bonne semaine de préparation. J’ai une totale confiance dans ce groupe de vingt-trois joueurs. Surtout, ils ont hâte de retrouver le terrain après la déception ressentie à Montpellier."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?