L’Étoile de la semaine : Rémi Picquette

  • Remi PICQUETTE of Vannes during the French Pro D2 rugby match between Vannes and Provence at Stade de la Rabine on January 29, 2021 in Vannes, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Remi PICQUETTE - Stade de la Rabine - Vannes (France)
    Remi PICQUETTE of Vannes during the French Pro D2 rugby match between Vannes and Provence at Stade de la Rabine on January 29, 2021 in Vannes, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Remi PICQUETTE - Stade de la Rabine - Vannes (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Il résume certainement à lui tout seul l’engagement et la volonté que le RC Vannes a déployé vendredi pour faire plier Aurillac sur ses terres. Rémi Picquette aura été de tous les combats, de tous les lancements qui ont mené les Bretons à dame, à la victoire et à un bonus offensif devenu une obsession en fin de rencontre. Car exceptionnellement, point de jeu au large dans le Cantal pour les Bretons. Les conditions atmosphériques et le terrain ne le permettaient pas. C’est en tout cas ce qu’avait décidé le staff. Alors on a chargé Hilsenbeck d’arroser en touche en priorité, dans les 30 mètres adverses si possible. À Jean-Alric, c’est le pack qui a fait le taf. Pourtant bousculés en mêlée, Rémi Picquette a participé à corriger le tir. Très malmenés en touche - 5 fois contrés, deux lancers pas droits - il aura été la solution. En s’enroulant autour de lui à trois reprises, Vannes ira par trois fois en terre promise.

À force d’insister, à toujours y croire, on se convainc que l’on peut soulever des montagnes. Beaucoup d’équipes auraient laissé tomber et fait le choix de prendre trois points. Pas les avants bretons et notamment Rémi Picquette à l’image du RCV en ce moment : confiant, déterminé et sûr de son rugby. À 25 ans, le double mètre (pour 117 kg sur la balance) formé à La Rochelle s’éclate dans le Golfe du Morbihan qu’il quittera pour retrouver les Maritimes à l’été prochain. En attendant, son abnégation est à l’image d’un collectif qui n’a de cesse de travailler et de progresser depuis cinq saisons à ce niveau. Ce n’est plus un hasard si le RCV est aujourd’hui leader de Pro D2.

Jean-Marc Authier
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?