Super Rugby AU - Deux coachs en scène

  • La finale de Super Rugby opposera les Reds de Brad Thorn (à gauche) aux Brumbies de Dan McKellar (à droite). Une finale qui a un goût de déjà-vu pour les deux équipes qui se sont affrontés lors de la dernière finale. Photos Icon Sport et DR La finale de Super Rugby opposera les Reds de Brad Thorn (à gauche) aux Brumbies de Dan McKellar (à droite). Une finale qui a un goût de déjà-vu pour les deux équipes qui se sont affrontés lors de la dernière finale. Photos Icon Sport et DR
    La finale de Super Rugby opposera les Reds de Brad Thorn (à gauche) aux Brumbies de Dan McKellar (à droite). Une finale qui a un goût de déjà-vu pour les deux équipes qui se sont affrontés lors de la dernière finale. Photos Icon Sport et DR Steve Haag / Icon Sport - Steve Haag / Icon Sport
  • Dan McKeller Dan McKeller
    Dan McKeller
Publié le

Les Reds affrontent les Brumbies en finale du Super Rugby AU demain 11 h 45. Il y aura au moins 40 000 personnes et un sacré duel entre deux entraîneurs aux parcours très différents, Brad Thorn et dan McKellar.

La finale du Super Rugby AU va se dérouler demain à Brisbane devant 40 000 personnes au Sun Corp Stadium. Ce match sera la répétition de la dernière finale qui s’était jouée à huis clos. Ce sera aussi le duel de deux entraîneurs, le premier très connu comme joueur des All Blacks, le second sans notoriété, au moins en Europe car il en fut jamais international. Voici leur portrait.

Brad Thorn, l’homme de la renaissance

Un nom reste gravé derrière la montée en puissance des Reds : Brad Thorn, le célèbre deuxième ligne vainqueur de la Coupe du monde 2011 avec les All Blacks. Reconnaissable à sa voix cassée. Il a aussi la particularité d’avoir représenté l’Australie à XIII et la Nouvelle-Zélande à XV. Sa famille avait émigré en Australie quand Brad avait 8 ans. Il a donc été totalement formé au Queensland. Il gagna 4 titres de NRL avec les Broncos et a joué le State of Origin à huit reprises. Il stoppa sa carrière en 2015 à 40 ans et prit en charge une équipe des Reds à la dérive en octobre 2017. Un apprentissage difficile puisqu’il manqua la qualification lors des deux premières saisons. Mais il mit sa patte sur l’équipe, notamment au niveau de la culture, n’hésitant pas à se débarrasser de joueurs jugés nocifs (Slipper et Hunt chassés pour usage de drogue). Thorn décida aussi de s’appuyer sur un groupe de jeunes prometteurs qu’il avait connu à l’académie des Reds. De son aveu même, Thorn n’est pas le meilleur entraîneur mais il s’est s’appuyé sur des adjoints qui complètent ses lacunes. Le jeu d’attaque est l’œuvre de Jim McKay qui a su amener au sommet des garçons comme Petaia, Campbelle, McDermott, Stewart et rendre confiance à James O’Connor. L’ancien pilier international Cameron Lillicrap se trouver derrière les grosses performances de la mêlée des Reds.

Dan McKellar, le coach qui monte

C’est Dan McKellar qui devrait être l’entraîneur des Reds. Il est un pur produit du Queensland où cet ancien pilier gauche a fait la majeure partie de sa carrière (plus de 150 matchs avec le club de Souths). Il rejoignit le squad des Reds en 2005 et 2006 sans connaître de sélection. Tout naturellement, il devint entraîneur de Souths entre 2008 et 2010. Puis, à la surprise générale il embarqua femme et enfants pour rejoindre Canberra pour prendre en main des Tuggeranong Vikings. C’est là qu’il se fit remarquer par Laurie Fisher, personnage parmi les plus importants des Brumbies.

Alors qu’il vivait très mal un exil japonais, en tant qu’entraîneur des avants du NTT Docomo, McKellar reçut un émail de Laurie Fisher et ne se fit pas prier pour revenir à Canberra. On était en 2013 et, quatre ans plus tard, McKellar devenait entraîneur en chef des Brumbies après le départ de Stephen Larkham. Son premier acte fut de faire revenir Laurie Fisher, alors en poste à Gloucester, pour prendre en main les avants. Sous la houlette du trio McKellar, Fisher et Peter Hewat en charge des lignes arrières, ils ont ramené les Brumbies en demi-finale du Super Rugby 2019, battus par le décalage horaire et des Jaguares en plein boum. En 2020, à l’arrêt du Super Rugby, les Brumbies étaient en deuxième position. Puis ils ont remporté la première édition du Super Rugby AU aux dépens des Reds.

Longtemps critiqués pour leur obsession des phases statiques, et notamment du maul de touche, les Brumbies ont largement élargi leur palette. Peter Hewat a depuis été remplacé par Rob Seib comme entraîneur des lignes arrières. Avec ses succès, McKellar s’est vite vu élever comme prétendant numéro 1 au poste de sélectionneur des Wallabies. Il aurait dû rejoindre Dave Rennie comme adjoint mais il a préféré rester avec les Brumbies où son contrat s’achèvera en 2022.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?