Laurent Travers : « Nous avons été pris ! »

  • Laurent Travers : « Nous avons été pris ! »
    Laurent Travers : « Nous avons été pris ! » Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le manager du Racing 92 reconnaissait honnêtement la supériorité des Rochelais. Il ne criait pas à l'injustice mais faisait un constat lucide. 

Quelle est votre première réaction après cette défaite face à La Rochelle ? 

Quand on perd en demi-finale, c'est forcément un échec. Nous sommes déçus, mais nous sommes tombés sur meilleur que nous, ce soir. 

Comment interprétez-vous cette domination de votre pack ? N'aviez-vous pas été leurrés par le barrage face au Stade Français ? 

La vérité c'est que notre entame a été assez  bonne mais nous n'avons pas concrétisé et nous avons rendu trop facilement le ballon.  Ensuite, dans notre volonté de sortir de notre camp , nous avons choisi de tenter des ballons hauts, mais nous n'en avons récupéré aucun et les Rochelais ont pu investir notre camp. Ils étaient en situation trop favorable.  Nous avons été également défaillants en touche.   Nous avions mis beaucoup d'intensité vendredi dernier face au Stade Français, ceci dit je ne parlerais pas d'illusion au sujet de ce match de barrage.  Mais aujourd'hui nous n'avions peut-être plus d'essence dans le moteur. 

On vous suit …

Il ne faut pas oublier les forces de La Rochelle, leur capacité à frapper là où ça fait mal. Ils ont aussi su imposer leur système, aussi bien en conquête et en mêlée que leur système défensif. Ils méritent donc leur succès. 

Vous aviez dit que La Rochelle, ce n'était pas qu'un pack, c'était aussi des trois quarts. On l'a bien vu ce soir avec la performance, non ? Rhule vous a fait du mal en tapant des coups de pied rasants... 

Oui, mais le tempo vient quand même du paquet d'avants. Il faut rester lucide. Un pack qui avance permet aux trois quarts de faire du bon boulot. Aujourd'hui, on ne va pas s'échapper, nous avons été sur le reculoir. La vérité est là, le paquet d'avants de La Rochelle, nous a pris dans le combat. 

Nous vous avons trouvés assez inefficaces sur des sorties de camp . Avec la mêlée concédée par Finn Russell par exemple, mais pas seulement. Il a aussi tenté des passes au pied peut-être excessives. Qu'en pensez-vous ?  

Oui, oui, surtout en première mi-temps, nous n'avons pas su sortir de notre camp. Après, ça s'est joué à un mètre près. Nous avions travaillé le jeu au pied. Nous savions que leur défense était resserrée avec un ailier quasiment à la hauteur du deuxième poteau. On avait cette capacité de les mettre en difficulté par du jeu au pied transversal. Mais la réalisation n'a pas été parfaite, car les ballons ont été expédiés directement en touche. Mais si ces coups de pied avaient été positifs, la situation devenait favorable, car nous aurions pu renverser la pression et les mettre en difficulté. C'est ainsi, le jeu demande fautes. Nous avons été approximatifs. Mais si nous l'avons été, c'est parce que nous étions sous pression. Tout est lié.  

Regrettez-vous que le toit du Stade Pierre-Mauroy n'ait pas été fermé. Il a beaucoup plu en deuxième période. On peut penser que la pluie vous a désavantagés...

Non, je ne veux pas polémiquer. Je ne reviendrai pas là-dessus. On a été pris, ce serait trop facile de chercher des excuses. C'est à nous de nous adapter et de trouver des solutions. 
Mais ce qui est dommage, c'est qu'on a choisi un terrain avec un toit fermé, mais certaines décisions ont été prises. Il n'y a pas de souci là-dessus.  Je ne me permettrais pas d'aller expliquer qu'il faut faire ceci ou cela. J'ai assez de choses à gérer avec mon staff et mes joueurs avant d'aller polémiquer sur quoi que ce soit. Après, c'est sûr que c'est dommage par rapport au jeu, mais ça fait partie du rugby.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?