Alun-Wyn Jones, le capitaine décanillé d’entrée

  • Tel un général blessé sur le champ de bataille, Alun-Wyn Jones a tenu à sortir debout, tête haute. Sa carrière avec les Lions s’est terminée à Murrayfield. Tel un général blessé sur le champ de bataille, Alun-Wyn Jones a tenu à sortir debout, tête haute. Sa carrière avec les Lions s’est terminée à Murrayfield.
    Tel un général blessé sur le champ de bataille, Alun-Wyn Jones a tenu à sortir debout, tête haute. Sa carrière avec les Lions s’est terminée à Murrayfield. Icon Sport - PA Images
Publié le

Sensation chez les Lions : Alun-Wyn Jones s’est blessé d’entrée de jeu. Il est forfait pour la tournée. Conor Murray le remplacera comme capitaine. Pour Justin Tipuric aussi, tout s’est arrêté. Sur le plan sportif, Biggar, Henshaw et Beirne ont marqué des points.

Les Lions britanniques et irlandais ont payé cher ce tour de chauffe à domicile face au Japon. Sportivement, ils ont gagné (28-10) mais dès la 7e minute, sur un regroupement, le timonier Alun-Wyn Jones est resté au sol, victime d’un déblayage. Le colosse gallois a tenu à sortir seul, se tenant le bras tout en grimaçant. Et les premiers examens ont donné leur verdict : épaule disloquée. Pour Jones, 35 ans, il n’y aura pas de quatrième tournée des Lions, celle qui aurait été sa première en tant que « vrai » capitaine. Son triste sort fait un peu penser à celui de Brian O’Driscoll en 2005. Mais lui avait été éliminé au début du premier test-match, alors que « AWJ » n’aura même pas l’occasion de fouler les pelouses sud-africaines. Son compteur « Lions » s’arrêtera à 9.



Murray, jamais capitaine avec l’Irlande


Très rapidement, Warren Gatland a donné le nom de son successeur : le demi de mêlée de l’Irlande et du Munster, Conor Murray. Il a été préféré à Owen Farrell et Stuart Hogg. Le choix peut surprendre dans la mesure où Murray n’a jamais été capitaine de l’Irlande ni même du Munster mais son poste et son style induisent un sens du commandement. Et il va vivre son troisième voyage avec les Lions. « C’est un joueur de rugby formidable et il est regardé comme tel par les joueurs et le staff technique, a commenté Gatland. C’est sa troisième tournée, il sait ce qu’on attend d’un capitaine. Il mènera le groupe avec excellence et il sera bien aidé par le noyau des joueurs d’expérience qui l’entoure. »
Le principal intéressé s’est montré « un peu surpris » par sa nomination : «C’est un grand honneur. Je pense qu’il sera moins pesant par la présence de nombreux leaders potentiels autour de moi. Des gars sur lesquels je pourrais compter. Alun-Wyn est venu me féliciter et m’a dit : soit juste toi-même ! » Sur le plan du poste, Alun-Wyn Jones sera remplacé par son compatriote gallois Adam Beard (17 sélections depuis 2017) avec qui il joue aussi aux Ospreys. C’est une surprise car on imaginait d’avantage l’écossais Jonny Gray ou l’Irlandais James Ryan.



Beard et Navidi appelés


Ce match Lions - Japon fut également cruel pour Justin Tipuric, sorti lui aussi sur une blessure à une épaule. Il laissera sa place à un nouveau Gallois, Josh Navidi, artisan du grand chelem 2019. Ancien sélectionneur du XV du Poireau, Gatland n’oublie pas sa patrie d’adoption.
Restait quand même un match à jouer et les Lions britanniques l’ont assommé d’entrée, avec trois essais en vingt-trois minutes et une démonstration de puissance dans les petits espaces et les retours dans le fermé. Tous les impacts étaient en leur faveur.
Ils ont même mené 28-0 après une course triomphante de Tadhg Beirne. Mais la deuxième période fut dominée en possession par les Japonais, trop stériles pour espérer un exploit. Himeno leur a permis de sauver l’honneur sur un fond de touche. L’ouvreur Dan Biggar a été sacré « homme du match », c’est vrai que sa production fut superbe. Il a mais la barre très haut vis-à-vis de Finn Russell. Les deux centres irlandais Robbie Henshaw et Bundee Aki ont marqué des points par leur puissance. L’ailier écossais Van der Merwe a montré qu’il faudrait compter avec lui, tout comme l’Irlandais du Munster, Tadgh Beirne, capable de jouer aussi bien deuxième ligne que sur l’aile de la troisième ligne.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?