Tests payants pour les non vaccinés

  • Les tests PCR ne seront plus remboursés pour les joueurs non vaccinés
    Les tests PCR ne seront plus remboursés pour les joueurs non vaccinés Global Imagens / Icon Sport - Miguel Pereira
Publié le

Alors que certains joueurs professionnels ne sont toujours pas vaccinés, les clubs ne devraient plus prendre en charge les tests PCR.

Lors de son dernier comité directeur en date du 23 juillet, la Ligue Nationale de Rugby a décidé d’inciter tous les joueurs professionnels à se faire vacciner avant le début de la prochaine saison de Top 14 et de Pro D2 : "Une version 2 du Protocole relatif à l’Intersaison 2021 a été approuvée. Elle tient compte de la situation sanitaire actuelle de progression de la diffusion du variant dit "Delta" et des mesures récentes annoncées par le Gouvernement. Ce protocole repose sur un axe prioritaire : la généralisation de la vaccination au sein des joueurs et de l’encadrement."

un coût à 735 euros par mois

Pour arriver à cet objectif, la LNR a décidé de suspendre les tests RT-PCR pour les pour les joueurs et membres de l’encadrement considérés comme ImmunoCovid. Pour montrer patte blanche, les non vaccinés devront de leurs côtés réaliser des tests RT-PCR chaque 48 heures. Et alors que le gouvernement a annoncé la fin du remboursement des tests Covid de confort à l’automne, les clubs ne veulent pas payer la note de ces tests à répétition, alors que le prix d’un test est aujourd’hui évalué à 49 euros. Les joueurs non vaccinés devraient donc prendre en charge ce coût que l’on peut estimer à 735 euros par mois.

Une mesure qui ne devrait pas concerner beaucoup de joueurs professionnels puisqu’ils sont déjà très nombreux à être vaccinés.

En revanche, quelques cas particuliers subsistent et les clubs doivent composer avec des joueurs qui ne souhaitent pas se faire vacciner en raison de leurs croyances religieuses. Les joueurs du Pacifique mais aussi les Géorgiens seraient notamment peu favorables à la vaccination, bien avant l’apparition du Covid-19. Les clubs sont donc en train de faire des opérations de sensibilisations pour expliquer l’évolution du protocole mis en place par la LNR et ses conséquences.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?