La Catalogne orpheline de ses Argentins

  • Absence : la Catalogne orpheline de ses Argentins
    Absence : la Catalogne orpheline de ses Argentins Icon Sport
Publié le , mis à jour

Lionel Messi quitte les Catalans de Barcelone pour signer au PSG ? Figurez-vous qu’un petit bout de Catalogne n’en a cure. À Perpignan, les tracas viennent plus de l’absence longue-durée de trois redoutables Pumas que du changement de club du footeux argentin. Car dans les rangs usapistes, la colonie sud-américaine manque pour le moment à l’appel. Si certains seront bientôt parés à enfiler la tunique sang et or (Patricio Fernandez se remet d’une blessure tandis que Martín Landajo doit arriver dans l’Hexagone la semaine prochaine), d’autres ne sont pas prêts de (re) fouler la pelouse d’Aimé-Giral.

Actuellement retenus pour disputer le Rugby Championship, les Argentins Bautista Delguy, Joaquin Oviedo, et Jerónimo de la Fuente, ne débarqueront dans les Pyrénées-Orientales qu’au mois d’octobre, et manqueront donc au moins cinq rencontres de championnat. Même s’il « s’y attendait », cela reste forcément un coup dur pour le manager Patrick Arlettaz : « Ce sont des joueurs vraiment importants pour nous ! D’autant qu’en ce début de saison, il nous manque un peu de monde. Il ne faudra pas qu’on ait trop de blessés… » 

Encore plus dommageable pour l’Usap : leur absence pourrait être prolongée de quelques semaines supplémentaires, en cas de probable sélection pour la tournée d’automne. Ils louperaient ainsi plus du tiers des matchs de phase régulière. Or, dans la bagarre pour le maintien, les trois Argentins sont censés constituer des armes de choix. Petite surprise de la liste de Mario Ledesma, - « ce qui n’arrange pas trop » le staff - Joaquin Oviedo doit apporter au dernier champion de Pro D2 sa puissance et sa capacité de pénétration. « Un peu dans le style de Facundo Isa », entend-on du côté du centre d’entraînement catalan.

Autre recrue, « le feu follet Bautista Delguy sera un électron libre sur le terrain ». Quant à Jeronimo de la Fuente, il est tout simplement l’un des maillons essentiels du XV usapiste. « Il aidera le staff à intégrer le plus rapidement possible tous les nouveaux Argentins. »

Il faudra néanmoins encore patienter pour voir les cinq Pumas réunis en Top 14… En espérant qu’ils puissent rapidement montrer les crocs aux poulains des autres écuries. Arlettaz reste optimiste : « Ils arriveront avec le dynamisme du niveau international. Je pense qu’ils pourront donner un deuxième élan à notre saison. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Dorian Vidal
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?