Saga Stade français - Le futur s’appelle Barré

  • Léo Barré (deux feuilles de match l’an passé) devrait cette saison faire parler de lui au sein du groupe professionnel du Stade français.
    Léo Barré (deux feuilles de match l’an passé) devrait cette saison faire parler de lui au sein du groupe professionnel du Stade français. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Furtivement apparu sous le maillot parisien la saison dernière, le prometteur Léo Barré souhaite aujourd’hui monter en gamme.

Léo Barré, 19 ans, est considéré comme l’un des plus grands espoirs du poste de demi d’ouverture en France. Né à Versailles, il a démarré le rugby à l’âge de 6 ans dans les Yvelines par l’entremise de son père et son grand-père, deux anciens joueurs du RCV, une entité aujourd’hui pensionnaire du championnat de Fédérale 3.

Après un passage remarqué à Massy et en équipe de France des moins de 18 ans, Léo Barré a débarqué au centre de formation du Stade français au printemps 2019. Pascal Papé, ancien directeur de la formation parisienne, nous confiait il y a peu au sujet du jeune homme : « Je suis de près Léo Barré depuis qu’il a 16 ans. Son potentiel est clairement immense. »

Dans l’idée des dirigeants parisiens, il y avait, au fil de ce recrutement, l’ambition de doter le Stade français d’un jeune ouvreur d’Ile-de-France capable de remplacer, d’ici quelques mois, le talentueux Jules Plisson, enfant du club parti à La Rochelle après avoir été déclaré incompatible avec l’ancien manager Heyneke Meyer, son style de jeu et ses méthodes.

Beaucoup plus qu’un troisième choix

À propos de celui que l’on attend bientôt, du côté de la Porte d’Auteuil, comme le nouveau Plisson, Pascal Papé poursuivait ainsi : « Léo Barré est un garçon à la fois attachant et sérieux. Il a la tête sur les épaules, est carré dans tout ce qu’il entreprend et, sur le terrain comme dans ses études, ne laisse pas de place à l’à peu près. Il sait ce qu’il veut sans être pour autant obsessionnel. »

Athlétique, très bon sous les ballons hauts et doté d’un excellent jeu au pied, Léo Barré (deux feuilles de match l’an passé) devrait cette saison faire parler de lui au sein du groupe professionnel du Stade français. Dans l’esprit du manager Gonzalo Quesada et de l’entraîneur des trois-quarts Julien Arias, le talentueux Versaillais se mêlera naturellement à une lutte pour le poste d’ouvreur jusqu’ici seulement menée par Nicolas Sanchez et Joris Segonds, un Puma confirmé et un Tricolore en devenir. L’heure d’une troisième voie a-t-elle sonné ?

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Marc Duzan
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?