Pour l'effectif toulousain, de la stabilité avec des jeunes qui montent

  • Pour l'effectif toulousain, de la stabilité avec des jeunes qui montent
    Pour l'effectif toulousain, de la stabilité avec des jeunes qui montent Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Revue d'effectif du groupe toulousain avant cette saison 2021-22.

Arrières > Avec seize titularisations avec le numéro 15 dans le dos la saison dernière, Maxime Médard était le numéro un du poste. Celui qui fêtera ses 35 ans en novembre espère encore tirer son épingle du jeu. Son principal concurrent sera Thomas Ramos qui a moins joué à l’arrière la saison dernière puisqu’il est devenu la doublure de Romain Ntamack à l’ouverture. Ugo Mola a une autre option d’expérience au poste. Tim Nanai-Williams a été recruté pour sa capacité à évoluer à plusieurs postes et notamment à l’arrière. Plusieurs autres polyvalents seraient à même de dépanner si besoin dont Juan Cruz Mallia ou Matthis Lebel, formé au poste.

Ailiers > Matthis Lebel a été étincelant la saison dernière et il a terminé meilleur marqueur avec treize essais. Il est l’ailier toulousain qui a le plus joué. Avec le départ de Cheslin Kolbe, les cartes sont rebattues et la concurrence sera intense, avec bien entendu Médard mais aussi Arthur Bonneval qui est revenu de blessure en fin de saison dernière. Lucas Tauzin, lui aussi longtemps blessé la saison dernière, espère retrouver du temps de jeu. Ils devront se méfier des jeunes qui montent, notamment Dimitri Delibes (six feuilles de match la saison dernière) mais aussi Nelson épée qui a été très en vue lors du tournoi des 6 Nations des moins de 20 ans.

Centres > Le Néo-Zélandais Pita Ahki est le maillon fort de la ligne d’attaque toulousaine. Il est un titulaire indiscutable de la formation toulousaine. Sofiane Guitoune était encore son associé privilégié la saison dernière avant de se blesser. Ce dernier voudra retrouver sa place, même si la concurrence s’est renforcée avec les arrivées des Argentins Santiago Chocobares et Juan Cruz Mallia qui ont tous les deux comptés en fin de saison dernière. Enfin, Pierre Fouyssac espère s’imposer un peu plus dans la rotation alors que Tauzin n’a évolué qu’à ce poste la saison dernière. Enfin, Ntamack et Holmes sont aussi des options crédibles, notamment avec la nouvelle règle du 50-22. L’Australien avait notamment dépanné sur la durée en deuxième centre en fin de saison (huit titularisations).

Ouvreurs > Romain Ntamack est bien sûr le client le plus sérieux, lui qui doit continuer à performer à ce poste en club pour garder son avance en équipe nationale. Il sera toujours épaulé de l’Australien Zack Holmes, mais aussi de Ramos qui fait mieux que dépanner (six titularisations dont la dernière en finale du Top 14). Le jeune Edgar Retière, qui vient de participer au Tournoi des 6 Nations des moins de 20 ans, n’est plus très loin de ses premiers pas en professionnel.

Demi de mêlée > Alexi Balès est le demi de mêlée qui a eu le plus de temps de jeu la saison dernière, même si Antoine Dupont est bien entendu le numéro un du poste mais il doit jongler avec ses obligations internationales. Le club compte donc sur Baptiste Germain qui a gagné en expérience la saison dernière avec dix-sept feuilles de match. C’est aussi le cas du revenant Martin Page-Relo de retour de prêt après une expérience enrichissante à Carcassonne avec vingt et un matchs disputés dont huit comme titulaire.

Numéros 8 > Le club devait remplacer Jerome Kaino. Les Rouge et Nori pourront s’appuyer sur Selevasio Tolofua dont la montée en puissance était programmée depuis plusieurs saisons pour prendre la succession de l’ancien All Black.

Le club s’est aussi renforcé avec la signature d’Anthony Jelonch qui a démontré la saison dernière qu’il pouvait être un grand numéro 8. Antoine Miquel a été utilisé uniquement à ce poste la saison dernière avec dix titularisations, ce qui n’est pas rien. Enfin Cros peut aussi endosser le rôle dans une moindre mesure.

Troisième ligne aile > Le Sud-Africain Rynardt Elstadt est toujours une pièce maîtresse du paquet d’avant rouge et noir. C’est aussi le cas de François Cros qui est un des leaders du groupe et un des joueurs les plus réguliers du championnat. Alban Placines est aussi totalement intégré dans la rotation et a fait forte impression la saison dernière. Avec le recrutement de Jelonch, le poste est donc bien pourvu d’autant plus que le staff technique peut aussi s’appuyer sur Youyoute mais aussi Flament. Le jeune numéro 8 des espoirs Théo Ntamack (international moins de 20 ans) sera en embuscade.

Deuxième ligne > Pas de changements à signaler en deuxième ligne où les frères Richie Arnold et Rory Arnold seront toujours présents, épaulés pour encore une saison par le papa du groupe Iosefa Tekori. Sensation de la dernière saison, Emmanuel Meafou devrait encore prendre du galon, tout comme Thibaud Flament et Yannick Youyoutte. Joshua Brennan, déjà aperçu à deux reprises la saison dernière, tentera de gagner un peu plus de temps de jeu.

Piliers > Aucun nouveau joueur au poste de pilier mais le club peut compter sur la montée en puissance de nombreux jeunes derrière les cadres déjà bien installés. À gauche, l’international Cyril Baille fait figure de numéro un. Avec le départ de Clément Castets, Rodrigue Neti sera son principal concurrent. à droite, Charlie Faumuina est toujours aussi redoutable malgré son âge. Il pourra compter sur Dorian Aldegheri pour le soulager et partager le temps de jeu. Paulo Tafili sera en soutien de ses deux hommes alors que David Ainu’u devrait miser sur sa polyvalence pour continuer sa montée en puissance. À 21 ans, il a été présent dix-sept fois sur la feuille de match la saison dernière, ce qui laisse à penser qu’il pourrait encore augmenter son temps de jeu.

Talonneurs > Le capitaine Julien Marchand sera encore le numéro un au poste même s’il sait que la concurrence de Peato Mauvaka sera toujours féroce. Ce dernier a d’ailleurs plus joué en Top 14, et ça devrait être encore le cas puisque Marchand est un cadre de l’équipe de France. En revanche, Guillaume Marchand, le troisième homme la saison dernière, est parti gagner du temps de jeu à Lyon.

C’est le jeune Guillaume Cramont qui va entrer définitivement dans la rotation après une belle montée en puissance la saison dernière avec notamment deux titularisations où il a su se montrer convaincant.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Racahout Il y a 1 année Le 01/09/2021 à 14:29

Vous avez oublié Paul Mallez en jeune pilier, international français -20. On peut aussi penser à Simon Renda au centre en jeune. Sinon vous êtes effectivement très complet, bravo.