Ngani Laumape (Paris), la star all black portée disparue

  • Ngani Laumape (Paris), la star all black portée disparue
    Ngani Laumape (Paris), la star all black portée disparue Photo Diarmid Courrèges
Publié le

Ngani Laumape devait être le fer de lance de l’attaque parisienne. À Brive, pour sa quatrième titularisation en cinq rencontres, il a encore une fois été transparent. Son utilisation pose question.

Après le premier match de la saison perdu face au Racing92, Gonzalo Quesada était monté au front pour défendre celui que l’on présentait comme la nouvelle attraction du Top 14. Et pour cause. Dans son duel avec Gaël Fickou, Ngani Laumape s’était montré extrêmement discret. Un euphémisme bienveillant en raison du contexte lié à son premier match sous les couleurs stadistes. « Ça s’est vu que certains jouaient leur premier match cette saison, avait déclaré le manager à l’issue de la rencontre. Notre attaque a manqué d’automatismes et a été trop peu efficace. »

Las, après cinq rencontres de Top 14, le Stade français est toujours à la recherche de sa pépite. En interne, certains commencent même à ironiser. « En fait c’est son demi-frère qui a signé chez nous », glissait après le match face à Castres un membre de l’effectif parisien. Cette rencontre, la seule victoire de la saison du club de la capitale, le Néo-Zélandais l’a d’ailleurs débutée sur le banc des remplaçants, le manager Gonzalo Quesada lui ayant préféré Alex Arrate…

Le pedigree du bonhomme est pourtant impressionnant. Ngani Laumape (1,71 m pour 103 kg) a été sélectionné à 15 reprises avec la Nouvelle-Zélande. Aligné pour la première fois en 2017 lors de la tournée des Lions britanniques dans le pays du long nuage blanc, le joueur des Hurricanes a inscrit huit essais sous le maillot noir. Joli ratio quand on sait que, sur ses 15 sélections, il n’en compte que sept comme titulaire.

À Brive : 6 courses ballons en mains… 5 mètres gagnés

Malheureusement pour les dirigeants parisiens, celui que Nehe Milner-Skudder, son partenaire en sélection néo-zélandaise, avait qualifié en 2017 de « boule de démolition », s’est encore une fois révélé étrangement absent lors de la défaite à Brive. Son activité dans le cadre collectif a tutoyé le néant. Totalement attentiste, il n’a jamais réussi à se mettre dans le tempo de la rencontre, se contentant de servir de relayeur. Il est d’ailleurs à créditer de 10 passes. Mais est-ce bien dans ce registre que Laumape est attendu ? À son actif, seulement six courses ballon en main pour… cinq mètres gagnés. Et aucune percussion tranchante permettant à son équipe de jouer dans l’avancée. Force est donc de s’interroger : le staff technique cherche-t-il réellement à exploiter ses qualités de perforateur ? Depuis le début de la saison, où il a tout de même débuté quatre rencontres sur cinq, on compte sur les doigts de la main les combinaisons lui permettant d’utiliser sa puissance. Rarement, il est employé en premier attaquant pour gagner la ligne d’avantage. Et même quand il en a l’occasion, l’efficacité n’est pas au rendez-vous. Il nous revient en tête cette action face au Racing92 lors de la première journée où sur l’une de ses rares percussions, le demi de mêlée Maxime Machenaud n’a pas bougé d’un centimètre et l’a même contraint à un joli bond en arrière.

À Brive, il a flirté avec la catastrophe industrielle en défense : cinq plaquages, dont trois manqués… Sur la rencontre, il est le seul joueur avec un ratio négatif. Et ce n’est pas là une exception. Son replacement défensif est souvent laxiste, pour ne pas employer un autre qualificatif. Souvenez-vous : lors du match à Toulon (3e journée), quand le troisième ligne Isa a inscrit, seul après une pénalité jouée rapidement à cinq mètres de la ligne, le premier essai toulonnais, les images montraient l’ancien All Black tournant le dos à l’action, se replaçant tranquillement en marchant… Un comportement qui commence à agacer dans les coulisses de Jean-Bouin.Cette dernière sortie à Brive, très décevante, inquiète et pose question. C’est officiel : l’avis de recherche est lancé pour retrouver le vrai Ngani Laumape.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?