Top 14 - RCT - Toulon, le temps perdu qu’on ne rattrape plus

  • Duncan Paia’aua et Jules Danglot (RCT)
    Duncan Paia’aua et Jules Danglot (RCT) Icon Sport - Alexandre Dimou
Publié le , mis à jour

Alors qu’ils ont sans nul doute proposé leur meilleure prestation de la saison, les Varois ont essuyé leur premier revers à domicile. Alors, faudra-t-il retenir la forme, encourageante, ou le fond, plus inquiétant ?

Quitte à connaître de grandes difficultés à l’extérieur depuis de trop longs mois (un seul point pris lors des sept derniers déplacements), les Toulonnais s’étaient promis de ne rien laisser à leurs adversaires à Mayol cette saison. Et s’ils étaient passés près de la correctionnelle contre Montpellier (24-24) et Brive (13-9), les Varois n’ont cette fois rien pu faire face à un Racing 92 clinique. Pourtant, vous voulez vraiment qu’on vous dise ? Les Rouge et Noir ont sans nul doute proposé leur prestation « la plus aboutie » de la saison, selon Patrice Collazo. Capables de mettre du rythme, d’aller chercher les extérieurs et d’enchaîner les temps de jeu, les Varois ont en effet semblé trouver enfin les repères et les certitudes après lesquels ils couraient depuis le début de saison. Mais face à un Racing revanchard, les Varois ne sont jamais parvenus à faire basculer la rencontre, pour finalement réaliser leur troisième zéro pointé de la saison.

« On a pris du plaisir, mais on ne peut pas retenir cela »

De longues minutes après le coup de sifflet final, Julien Blanc - également auteur de sa prestation la plus complète de la saison - peinait encore à comprendre : « On a eu un paquet d’avants qui a marché, avec des ballons rapides, de la connexion, de la cohésion. Par moments on a pris du plaisir, mais on ne peut pas retenir cela […] On a envie d’enchaîner 2-3 victoires, mais pour l’instant on n’y arrive pas. Alors faut qu’on fasse profil bas, qu’on travaille et qu’on reste solidaires comme nous l’avons été ce soir. » Brouillons mais vainqueurs la semaine passée, les Toulonnais sont cette fois tombés les armes à la main. Désormais dos au mur, les Rouge et Noir savent qu’ils devront impérativement retrouver en déplacement ces points échappés à Mayol. Dès la semaine prochaine face à La Rochelle ? Si la marche semble une nouvelle fois périlleuse, les Rouge et Noir sont bien conscients de ne plus avoir le choix, s’ils veulent rester à portée de fusil du top 6 et balayer d’un revers de main la crise de confiance qui pointe son nez depuis de longues semaines.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierrick Ilic-Ruffinati
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?