Top 14 - La Grande Mêlée - Ramos, Saili, Bourgarit... La Dream Team de la 8e journée

  • La Dream Team de la 8e journée
    La Dream Team de la 8e journée La Grande Mêlée - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Des Rochelais en veux-tu en voilà, des Clermontois forts sur les ailes, Le Stade toulousain toujours représenté... Il y avait de quoi faire sur le grand marché rugby de La Grande Mêlée, pour cette huitième journée de Top 14 !

15. Thomas Ramos : 83.5 points

En plaçant l'artilleur toulousain dans notre dernière sélection de la semaine, on avait visé juste ! Pour ceux qui ont suivi nos conseils, vous ne l'avez sans doute pas regretté ! L'arrière a encore réalisé une masterclass en Top 14, enquillant 16 points au pied (cinq transformations, deux pénalités) et s'offrant le luxe d'aller à dame face au CO. Ballon en mains, Ramos s'est montré à son avantage (un franchissement, six plaquages cassés). On comprend pourquoi Fabien Galthié compte sur lui pour la tournée d'automne.

14. Alivereti Raka : 65 points

Très performant depuis le début de la saison, le Clermontois a une nouvelle fois fait l'étalage de sa puissance au Michelin. Décisif, l'ailier international a inscrit deux essais et cassé quatre plaquages. Pas étonnant qu'il soit autant servi par ses partenaires (14 courses).

13. Jules Favre : 58.5 points

Le trois-quarts rochelais s'est retrouvé à la conclusion d'un bon mouvement face au Rugby club toulonnais. Face à lui et Danty, les Varois Salles et Paia'aua ont subi un petit calvaire. Favre a échappé à trois plaquages et a également franchi le rideau défensif du RCT. Un nouveau match plein pour lui.

12. Francis Saili : 49 points

10,3 étoiles pour s'offrir le All Black, est-ce qu'on peut dire que c'est donné ? Brillant la saison dernière en Pro D2, Francis Saili s'est aisément mis au niveau du Top 14 depuis la reprise. Ses qualités techniques et athlétiques ont fait des dégâts le week-end dernier. Demandez donc aux Brivistes ! Le Kiwi a beaucoup provoqué (douze courses ballon en mains), et s'est surtout offert un joli doublé, qui a ravi le public d'Aguiléra !

11. Damian Penaud : 64 points

Sur les ailes, l'ASM est décidément dotée de sacrées individualités. Avec Penaud, c'est à un danger de première catégorie que doivent faire face les adversaires. Sur chaque prise de balle, le trois-quarts a créé de l'incertitude dans la défense paloise. La preuve ? En six courses : huit défenseurs éliminés et trois franchissements. Il s'est même offert le luxe de marquer un essai, qu'il a d'ailleurs voulu offrir à Raka. Chapeau !

10. Ihaia West : 64.5 points

Dimanche soir, c'était la reconquête de West ! Après avoir manqué le coche lors des finales de Champions Cup et de Top 14, l'ouvreur maori a réalisé une bien belle perf' face à Toulon, avec un six sur sept au pied, et deux essais qui ont fait mal à la tête côté toulonnais. Sûrement le meilleur numéro 10 de la dernière journée !

9. Yann Lesgourgues : 72.9 points 

L'homme qui a réussi à figurer plus haut qu'Antoine Dupont dans le classement des demis de mêlée de la 8e journée. Au vu du niveau stratosphérique affiché par ce dernier face au CO, cela relève de l'exploit. Mais Yann Lesgourgues était aussi en fusion dans son jardin de Chaban-Delmas. Une véritable pile électrique (neuf plaquages cassés, trois franchissements), que les Perpignanais ont eu du mal à canaliser (deux essais). Chaud bouillant le Yann Lesgourgues.

8. Grégory Alldritt : 68.5 points

Le fer de lance rochelais a fait mordre la poussière à ses adversaires sur le pré de Deflandre. Surpuissant, le Rochelais a beaucoup porté (15 courses balle en mains), et beaucoup fait avancer son équipe, faisant exploser quelques adversaires au contact. Vous l'avez compris au vu de son nombre de points, Alldritt était en forme internationale. De bon augure en vue de la tournée d'automne du XV de France.

7. Johnny Dyer : 85 points

Le MVP de la semaine ! Le monstrueux Johnny Dyer a encore fait des siennes du côté de Biarritz. Le polyvalent Fidjien a régalé par ses percussions ravageuses (trois plaquages cassés, deux franchissements), sa défense musclée (dix plaquages), et son essai bien mérité. Le meilleur gratteur du championnat continue d'impressionner !

6. Anthony Jelonch : 48.5 points

Le Gersois n'a pas chômé face à ses anciens partenaires castrais. Pas le plus en vue en phase offensive, Jelonch a néanmoins abattu un travail monstre aux quatre coins du terrain, agrippant du Tarnais ça et là (15 plaquages). Vraiment costaud.

5. Will Skelton : 65.5 points

En parlant de costauds, celui-ci est immense. Le colosse de La Rochelle effectuait son retour à Deflandre, lui qui avait écopé d'un carton rouge en ouverture de championnat. Et décidément, il avait de l'énergie à revendre. Presque aussi technique que dévastatrice, la poutre australienne a tapé fort sur la défense de Toulon (quatre défenseurs battus). Il les a même pris à défaut en allant derrière la ligne de but.

4. Cyril Cazeaux : 52.8 points

Auteur d'un essai, le deuxième ligne a réalisé un vrai match contre l'Usap. Actif, il a marqué un essai et franchi la défense catalane, cassant en plus deux plaquages. L'international français s'est aussi montré relativement propre.

3. Charlie Faumuina : 33.2 points

Ça ne bouge pas, le All Black est toujours l'un des tout meilleurs du championnat à son poste, si ce n'est le meilleur. Le droitier a réalisé un nouveau match sans fioriture, allant percuter frontalement les Castrais à sept reprises.

2. Pierre Bourgarit : 40.6 points

Grand absent du groupe France pour la tournée d'automne, le talonneur maritime a réalisé une prestation convaincante et consistante face au RCT de Patrice Collazo (désormais remercié), qui l'avait lancé en Top 14 il y a quelques saisons à La Rochelle. Toujours très dynamique (trois défenseurs effacés), il a multiplié les courses et a accumulé les plaquages. On l'a bien compris, « Bourga » toque toujours à la porte des Bleus.

1. Uini Atonio : 32.3 points

On le sait, Atonio joue à droite et non à gauche. Mais au vu des dégâts qu'il a causé à Deflandre, à force de charger les joueurs du RCT, on ne pouvait que le faire figurer dans cette Dream Team, d'autant qu'il termine deuxième du classement des piliers. Auteur d'un essai, il s'est révélé précieux dans le combat.

La Dream Team de la 8e journée
La Dream Team de la 8e journée La Grande Mêlée

La Grande Mêlée
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?