L'opinion du Midol : les bons choix d’Arthur Iturria face à Biarritz

  • L'opinion du Midol : les bons choix d’Arthur Iturria
    L'opinion du Midol : les bons choix d’Arthur Iturria Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

S’il a fallu attendre les arrêts de jeu de la première période pour voir les Auvergnats valider un bonus offensif qui n’allait plus leur échapper, le sort de la partie avait probablement été réglé plus tôt.

On veut évidemment parler ici de cette troisième et de cette première mêlée de la rencontre et ce ballon volé par l’ASM sur introduction adverse qui tua tout suspense quant au rapport de force entre les deux packs. La preuve ?

Dans la continuité de l’action qui s’acheva sur les 5 mètres biarrots, le capitaine Arthur Iturria n’hésita pas une seconde pour commander à M. Trainini deux mêlées supplémentaires pour autant de pénalités, immédiatement récompensées par un premier essai en force de Ravai (6e). Un choix gagnant, tout comme celui d’aller trois fois en pénaltouche pour autant d’essais inscrits par le talonneur Beheregaray au terme de ballons portés conquérants (13e, 42e, 47e), bien organisés autour des prises de balle autoritaires du capitaine.

Une ambition assumée qui n’empêcha pourtant pas d’autres décisions beaucoup plus humbles et pragmatiques, comme celui d’assurer les trois points à la 32e, alors que les Biarrots venaient de recoller (12-6) et que plusieurs partenaires d’Iturria l’incitaient à choisir une nouvelle mêlée à 5 mètres. De quoi légitimer et expliquer, en tout cas, l’hommage appuyé qui lui fut adressé après la rencontre par son entraîneur Xavier Sadourny, comme le signe qu’après l’intermède Vahaamahina, le rôle si délicat de capitaine lui appartient désormais à temps plein.
Tout sauf anodin, à l’heure où l’ère Parra-Lopez touche officiellement à sa fin, tandis que Clermont n’aura d’autre choix que celui de se réinventer.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?