Colomiers veut occuper pour mieux jouer

  • Après deux revers à domicile, les Columérins de Maxime Javaux auront la détermination de retrouver de la qualité dans leur jeu pour vaincre les Bressans. Photo S. B.
    Après deux revers à domicile, les Columérins de Maxime Javaux auront la détermination de retrouver de la qualité dans leur jeu pour vaincre les Bressans. Photo S. B.
Publié le

Si les Columérins n’arrivent plus à maîtriser leurs rencontres, c’est qu’ils ont souvent été contraints à jouer dans leur camp. Une meilleure utilisation du jeu au pied peut être une des solutions.

La rencontre à Agen fut une nouvelle illustration de la méforme des Columérins dans le jeu. Si la première mi-temps fut intéressante par moments, la deuxième vit les visiteurs une nouvelle fois incapables de dicter le rythme et surtout acculés dans leur camp. C’est l’un des maux de Colomiers depuis plusieurs semaines. "On s’est drôlement compliqué la tâche en donnant trop de ballons à cette équipe agenaise en n’ayant ni la possession ni l’occupation, regrette l’entraîneur en chef Julien Sarraute. En deuxième mi-temps on n’a pas le ballon. Et effectivement on s’expose." Son équipe a beau proposer de belles séquences défensives, elle devra davantage sortir de son camp pour se donner de l’air.

"C’est une solution, oui. Quand on n’est un peu moins bien dans le jeu au pied, on prend tout de suite des séquences offensives, analyse Maxime Javaux. Et ça ne nous aide pas à pouvoir retourner chez eux et marquer plutôt qu’eux. Le jeu au pied est très important surtout en hiver, et nous sommes perfectibles là-dessus. On y travaille pour être meilleurs." D’autant que la pluie est annoncée toute la journée de vendredi et les différents terrains de Michel-Bendichou étaient déjà détrempés dans la semaine…

Inverser la dynamique

Pour aider l’équipe à rectifier le tir contre Bourg-en-Bresse, il faudra donc améliorer le rendement du trio arrière columérin dans l’occupation du terrain. Si cela est le cas, cela pourra aussi permettre aux Columérins de mieux jouer. "Le fait d’avoir un bon jeu au pied va nous donner de meilleurs ballons à jouer, on l’a vu la semaine dernière à Agen", estime le spécialiste Maxime Javaux. Car à la mini-crise de résultats s’en est ajoutée une dans le jeu. Et pour Julien Sarraute, tout est lié : "On a la détermination de retrouver de la qualité dans notre jeu et surtout du plaisir. C’est le plaisir qui nous permettra de retrouver de la qualité. Lors des dernières prestations le plaisir était absent et c’est dérangeant." La clé sera donc d’inverser la pression pour inverser la tendance, qui semble accabler les Columérins. Défaits trois fois lors des quatre dernières rencontres, la Colombe reste surtout sur deux revers consécutifs à domicile.

De plus, les blessures qui se sont accumulés n’arrangent pas les choses. Et comme si ça ne suffisait pas, la Covid-19 a pointé le bout de son nez en touchant le pilier droit Beka Sheklashvili et l’entraîneur des avants Fabien Berneau qui devraient être tout deux présents contre l’US bressane. "Notre objectif est de retrouver le goût de la victoire. Les blessés il y en a mais ce n’est pas une excuse, réfute le demi d’ouverture. Le groupe est quand même homogène. Mais sur 80 minutes on a des trous d’air qui coûtent cher. Alors il faut être consistant sur l’intégralité du match parce que malgré tout on arrive à faire de bonnes choses."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?