Narbonne - Carcassonne : le derby audois, trois ans plus tard

  • Le 16 mars 2018, les Narbonnais jouaient le dernier derby audois et il se terminait par une large victoire carcassonnaise. Aujourd’hui, Carl Axtens, de retour de repos, ne laissera pas filer la victoire dans son antre. Photo Stéphanie Biscaye
    Le 16 mars 2018, les Narbonnais jouaient le dernier derby audois et il se terminait par une large victoire carcassonnaise. Aujourd’hui, Carl Axtens, de retour de repos, ne laissera pas filer la victoire dans son antre. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

C’est l’heure du grand rendez-vous pour les Audois qui vont enfin se retrouver pour jouer l’historique derby opposant Narbonnais et Carcassonnais.

En trois ans, il s’en est passé des choses. Si Carcassonne a continué son bout de chemin en Pro D2, pendant ce temps-là, Narbonne a connu une relégation douloureuse qui règne encore dans les mémoires. Voilà donc trois ans que Narbonnais et Carcassonnais ne se sont pas retrouvés sur un terrain de rugby. Cela fait aussi dix ans que l’USC n’a pas réussi à s’imposer sur la pelouse du Racing Club Narbonnais. Alors si la dernière confrontation entre les deux formations audoises laisse un goût amer aux Narbonnais (qui s’étaient inclinés 52-17), il ne faut pas perdre de vue qu’historiquement les Orange et Noir n’ont pas pour habitude de laisser filer la victoire dans leur antre. Si on en croit les statistiques, ce derby serait donc l’occasion rêvée pour le RCN de s’offrir sa première victoire à domicile de la saison. Dans les faits, rien ne sera aussi simple et Julien Seron, manager du RCN le sait bien : "J’appréhende ce derby avec beaucoup de sérieux. On s’est bien préparé et la victoire passera par l’envie et l’enthousiasme comme celui que j’ai pu voir à Vannes la semaine dernière. Les joueurs sont conscients de l’importance de cette rencontre, assure l’entraîneur avant d’ajouter, moi j’y crois, je sais que nous sommes capables de gagner cette équipe, mais on sait très bien aussi que ça va être dur. C’est une belle équipe de Pro D2 avec de fortes individualités. On sent un collectif assez soudé avec des joueurs qui transpirent ensemble."

le retour des cadres

Pour rivaliser avec les hommes de Christian Labit, le staff du RCN savait bien qu’il faudrait avoir à disposition l’ensemble de ses forces vives pour le derby. Alors si l’infirmerie s’est encore remplie au retour du déplacement en Bretagne, avec Dan Faleafa touché à l’épaule et Pascal Cotet (acromio), les joueurs cadres mis au repos comme Carl Axtens, Jason Robertson ou encore Kimami Sitauti seront de retour. Et si certains retrouveront leur place face à Carcassonne d’autre l’ont gagné : "Les jeunes se sont très bien comportés à Vannes, certains sortiront du groupe mais d’autre resteront. L’idée c’est aussi de créer une sorte d’émulation entre les joueurs. J’ai senti un groupe investi et soudé et c’est ce que je veux retrouver vendredi soir", explique l’entraîneur. Entre une jeunesse pleine d’enthousiasme et des cadres bien reposés, la fraîcheur est de mise pour ce derby qui ne laissera pas vraiment de place pour les erreurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Manon MOREAU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?