Rouen doit se remobiliser

  • L’ouvreur rouennais, Jordan Michallet, a pour objectif de terminer les matchs aller avec trente points. Et cela passe par une victoire face à Bayonne. Photo S. B.
    L’ouvreur rouennais, Jordan Michallet, a pour objectif de terminer les matchs aller avec trente points. Et cela passe par une victoire face à Bayonne. Photo S. B.
Publié le

Punis par des fautes de concentration, les normands sont revenus de Béziers avec un point de bonus défensif. Il faudra faire mieux contre Bayonne, pour éviter que ce troisième bloc soit mauvais.

Bien sûr, tout n’est pas à jeter, Rouen a été meilleur que face à Aurillac, et a donné à Béziers les solutions pour l’emporter, c’est d’ailleurs pour cela que le staff n’est pas encore dans la panique. "C’est le dernier match de l’année civile, c’est à la maison, on doit donc terminer sur une bonne prestation avec tout ce que ça engage en termes d’intensité et de production rugby. On a été mieux à Béziers et là on reçoit un gros morceau Bayonne, on connaît leurs qualités, concentrons-nous sur ce que nous devons faire", explique Renaud Dullin, le coach des trois-quarts rouennais.

En effet on sait que Bayonne joue très souvent sur des ballons portés et où qu’ils se trouvent au niveau du terrain. Ils cherchent à provoquer la faute, et à avancer dans la zone adverse. "On prend pas mal d’essais sur cette situation, on est rarement franchi en défense au large, la dernière fois c’était sur une interception. On travaille beaucoup sur les phases de mauls, pour bien défendre. Pas forcément sans se mettre à la faute, même si des fois c’est nécessaire. On va pouvoir régler les choses au fur et à mesure", décrypte le technicien rouennais.

Un rendez-vous à ne pas manquer

Les joueurs sont sortis frustrés du match à Béziers, avec notamment une interprétation de la règle à laquelle ils s’étaient mals préparés et qui restent à l’interprétation de l’arbitre, causant un essai un peu casquette. "Si ils sortent frustrés, c’est qu’ils savent qu’ils ne sont pas passés loin, et sur la fin de match on a fait de beaux efforts pour aller se chercher quelque chose. À nous de ne pas attendre les dernières minutes face à Bayonne", conclut l’ancien Biarrot.

Du côté des joueurs, on est aussi très focus sur l’envie de faire le match qu’il faut face aux Bayonnais. "C’est toujours plaisant de jouer ce genre de matchs. On se met la pression utile, avec l’objectif d’avoir trente points à la fin des matchs aller. On se doit donc de gagner, si la performance est au rendez-vous, ça peut à nouveau nous mettre sur l’avancée. Je trouve qu’on propose de belles choses, ce qui nous manque c’est de gérer nos temps faibles", constate Jordan Michallet l’ouvreur rouennais.

C’est donc un rendez vous que Rouen donne à son public ce soir, pour avoir la tête au frais pour cette pause de Noël.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?