Clermont grille encore une cartouche

  • Clermont dominateurs en première période, les clermontois ont perdu pied en fin de rencontre et manquent l’occasion de revenir dans le Top 6.
    Clermont dominateurs en première période, les clermontois ont perdu pied en fin de rencontre et manquent l’occasion de revenir dans le Top 6. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Clermont dominateurs en première période, les clermontois ont perdu pied en fin de rencontre et manquent l’occasion de revenir dans le Top 6.

Le capitaine de Clermont, Arthur Iturria, avait la tête des mauvais jours. Le troisième ligne de l’ASMCA avait bien du mal à cacher sa déception et même son agacement après cette défaite à zéro point. Alors, il a réuni ses troupes à la fin de la rencontre : « Ce sont tous des garçons intelligents et ils savent que notre deuxième mi-temps n’est pas digne de notre club. Mais, il fallait qu’ils sachent que jouer à Clermont entraîne un plus grand niveau d’exigence individuel. On ne sera pas dans les six en jouant comme ça. Tout le monde le pense alors pourquoi ne pas le dire. » La frustration était d’autant plus grande que les Clermontois avaient clairement dominé la première période, démontrant une puissance sur les ballons portés qui aurait dû faire plier cette équipe paloise.

Les assauts de Naqalevu ou de Raka étaient aussi dévastateurs et les dix premières minutes de la seconde période, disputées en supériorité numérique, étaient une aubaine pour finir le travail. Une période dont les Palois sortaient finalement vainqueurs avec un 3 à 0 en leur faveur. « Nous n’avons pas assez scoré en première période alors que nous étions dominants », reconnaissait Xavier Sadourny. L’entraîneur des Auvergnats était conscient de la bien mauvaise opération effectuée par l’ASMCA sur le plan comptable alors que les Clermontois n’ont plus le droit à l’erreur à domicile avant de recevoir le leader bordelais le week-end prochain : « Il y avait mieux à faire et repartir sans rien est difficile. Maintenant, rien n’est gagné, rien n’est perdu car nous avons la chance que le Top 14 soit très serré. Mais il est vrai que les matchs passent et les opportunités de revenir dans les six diminuent. On perd des points que l’on doit prendre. La pression va augmenter, mais ça fait partie de l’aventure. » Un scénario que les Clermontois commencent à trop connaître selon le capitaine : « Il est plus facile de gagner à Pau, avec tout le respect que je dois aux Palois, qu’à La Rochelle. Nous venons de manquer une grosse échéance que nous avions coché. Cela fait deux ans que nous sommes dans la même situation. On n’y arrive pas dans les moments critiques. Il serait temps d’y arriver.» Il y a effectivement urgence.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?