L'Oscar de la semaine : Baille, mieux qu’une référence

  • Cyril Baille face à l'Irlande
    Cyril Baille face à l'Irlande Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Quelle rage, quel essai ! Il est arrivé lancé comme un trois-quarts. Rien ne pouvait alors l’arrêter et tout le monde a valsé, réalisant un strike qui a même envoyé au tapis l’arbitre de la rencontre, contraint de changer son sifflet après cette charge du pilier toulousain.

Une démonstration de sa puissance et de son sens du timing pour gagner de précieux mètres, quand il participe au jeu courant. Et le ralenti est venu confirmer ce que l’on savait déjà : ce pilier a des mains, car il a parfaitement su étendre son bras pour déposer le ballon derrière la ligne sans commettre un en-avant malgré la présence de trois défenseurs irlandais sur le dos.

Un essai qui est venu récompenser une prestation majuscule pour le gaucher tricolore, qui avait un sacré duel à livrer face à Tadhg Furlong : « On a essayé de mettre un maximum d’engagement et de faire des choses simples. Le retour de mi-temps a été plus compliqué donc c’est un axe de progression. Face à Furlong, qui est le meilleur pilier droit de la planète et que je respecte énormément, ça a été un gros match. »

On peut dire qu’il a fait mieux que rivaliser, poussant même son adversaire à la faute en mêlée fermée, tout en étant toujours aussi disponible dans le jeu courant. Le Toulousain a clairement remporté cet incroyable duel, lui qui n’a jamais été pris à défaut lors de l’épreuve de force. Alors, si Furlong avance depuis un moment avec l’étiquette de meilleur pilier droit dans le dos, il ne fait aucun doute que le Cyril Baille sera annoncé comme le meilleur gaucher de la planète, comme l’avait déjà dit Fabien Galthié lors du Tournoi 2021.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?