XV de France - Gaël Fickou ou Yoram Moefana : quel centre sera décalé à l'aile face à l'Écosse ?

  • L’option Moefana déplacé à l’aile semble se dessiner chez les Bleus. Photo Icon Sport
    L’option Moefana déplacé à l’aile semble se dessiner chez les Bleus. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Gabin Villière absent en écosse, le staff du XV de France devrait choisir de remodeler sa ligne de trois-quarts et de placer un habituel trois-quarts centre sur les extérieurs.

Le forfait de Gabin Villière, victime d’une fracture du sinus, est une grosse épine dans le pied du XV de France en vue du déplacement en écosse samedi. D’abord parce que le Toulonnais, meilleur Bleu du début de Tournoi, s’est rendu indispensable à une aile depuis plus d’un an. Ensuite parce que, si Damian Penaud est aussi irrésistible à l’autre aile, le réservoir semble restreint à ce poste. Teddy Thomas est trop juste physiquement, quand Matthis Lebel, Donovan Taofifenua, Jules Favre ou Aymeric Luc n’apportent pas assez de garanties sur la scène internationale. Les deux premiers sont des habitués de Marcoussis mais leur saison en dents de scie, et leur manque d’expérience à ce niveau, transformeraient le choix d’en aligner un des deux d’entrée à Murrayfield en un vrai pari. D’autant plus que le XV du Chardon a battu la France lors des deux précédents Tournois et que les hommes de Fabien Galthié, actuellement leaders du classement, sont les seuls encore en lice pour réaliser le grand chelem. Autant dire que ce déplacement au sommet à édimbourg s’apparente à un piège et qu’il vaut mieux y arriver avec toutes ses forces vives.

Dans cette logique, et selon nos informations, le staff devrait opter pour une solution rassurante en plaçant sur le terrain ses valeurs sûres. Cela l’obligera à remanier sa ligne de trois-quarts. Depuis sa prise de fonction, Galthié a régulièrement choisi de décaler Gaël Fickou à l’aile pour positionner Arthur Vincent au centre de l’attaque. Le Montpelliérain, blessé à un genou, n’est pas là mais Laurent Labit possède les hommes idoines pour mettre en place une organisation similaire. Est-ce que ce sera encore Fickou ? Là est toute la question, même si la décision aurait au moins la vertu d’une forme de continuité. La semaine dernière, elle n’était pas privilégiée parce que Jonathan Danty, touché à une cheville, n’était de la première liste annoncée jeudi matin.

Si Danty est prêt, il sera titulaire en 12

Dès lors, le décalage de Fickou à l’aile aurait imposé d’innover au centre avec une paire composée par Yoram Moefana et Virimi Vakatawa, totalement inédite en sélection. En clair, il apparaissait plus sécurisant de conserver le tandem du Racing Fickou-Vakatawa, associé aussi en équipe nationale de la Coupe du monde 2019 au Tournoi des 6 Nations 2021. Cela aurait aidé Vakatawa à trouver des repères pour son retour dans l’équipe, lui qui a reculé dans la hiérarchie après une deuxième partie d’année 2021 très décevante. Surtout, cela n’avait rien de bancal dans le sens où Moefana n’est pas un novice à l’aile. Il a déjà débuté à trois reprises à ce poste avec son club de l’Union Bordeaux-Bègles sur les deux dernières saisons, et il peut lui arriver d’y glisser en cours de rencontre. Pour autant, après la mise à l’écart de Tani Vili (voir ci-dessous), le retour de Danty peut changer les choses. Si le Rochelais est suffisamment prêt sur le plan physique (et cela semble être le cas à l’heure où nous écrivons ces lignes), il sera présent au coup d’envoi à Murrayfield avec le numéro 12 dans le dos. Gaël Fickou et Yoram Moefana l’accompagneront dans le XV de départ. Reste à savoir lequel des deux sera aligné en deuxième centre et lequel sera repositionné à l’aile.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?