Coly : « Nos performances ne sont pas dues au hasard »

  • Pro D2 - Léo Coly, demi de mêlée de Mont-de-Marsan, contre Oyonnax
    Pro D2 - Léo Coly, demi de mêlée de Mont-de-Marsan, contre Oyonnax Icon Sport - Pierre Costabadie
Publié le

Léo Coly, révélation de la saison, analyse l’exercice du Stade montois et se projette sur les semaines à venir.

Quel est le sentiment qui domine à l’issue d’une rencontre qui était un vrai tournant de la saison ?

C’est une grosse satisfaction et un soulagement de remporter ce match. C’est toujours intéressant de s’étalonner face à un cador du championnat, et quand on l’emporte, on est forcément satisfait de valider le travail de la semaine, mais plus globalement celui de toute une saison. On sait après ce genre de bras de fer qu’on est capable de battre tout le monde.

On vous a senti très fort mentalement. N’avez-vous jamais douté pendant ce match ?
Honnêtement, on était assez sûr de nous-même si on sait que ce genre de match peut basculer d’un côté ou de l’autre à n’importe quel moment. Notre début de rencontre nous a confortés dans l’idée que nous pouvions les déstabiliser en leur mettant une grosse pression. C’est ce que nous avons fait en seconde période après leur essai. Notre stratégie a été payante en ce sens que nous avons gagné la bataille du jeu au pied qui les a mis sous pression en permanence. Mais pour réussir cela, il a fallu élever notre niveau d’intensité. Notre banc a fait le reste.

Cette stratégie, parlons-en. Vous aviez décidé d’utiliser beaucoup le jeu au pied. Pourquoi ?
Oyonnax est une équipe très dense, forte en mêlée et sur les ballons portés. Il s’agissait donc de les confiner le plus loin possible des zones de marque où ils sont très efficaces. D’ailleurs, chaque fois qu’ils sont venus chez nous, ils ont scoré. Heureusement, la qualité de notre jeu au pied en seconde période, alliée à une défense très agressive, nous a permis de les contenir.

Comment expliquez-vous l’incroyable saison qu’est en train de réaliser le Stade montois ?
Je ne sais pas si on peut l’expliquer. En août dernier, personne n’aurait mis une pièce sur nous, pas même nous peut-être. Et puis la confiance est venue, avec un bon début de saison. Le ballon rebondit dans le bon sens, une bonne étoile veille sur nous, mais la chance se provoque et nous travaillons très dur pour la faire tourner en notre faveur. Ce n’est donc pas tout à fait le hasard.

Vous êtes leader aujourd’hui. Comment le rester jusqu’au bout ?
En gagnant le plus possible de matchs. Nous savons que nous sommes attendus partout et qu’il faut assumer ce statut. De gros rendez-vous nous attendent à l’extérieur, dès le week-end prochain à Agen, qui n’est plus tout à fait l’équipe que nous avons rencontrée en début de saison. Mais nous aimons l’adversité. Il faudra se surpasser chaque semaine et garder l’intensité que nous avons été capables de mettre face à Oyonnax.

À titre personnel, lors de votre sortie du terrain face à Oyonnax, vous avez reçu une véritable déclaration d’amour de la part du public montois. Que ressent-on dans ces moments ?
On a des frissons et en même temps on est un peu gêné parce que cette victoire est avant tout collective. Mais ça me donne envie de rester à vie à Mont-de-Marsan, avec ce public formidable qui nous a poussés tout au long du match. Cela décuple mes forces pour finir cette saison en beauté.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre Baylet
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?