Erbani et Balès vers un retour aux sources

  • Erbani et Balès vers  un retour aux sources
    Erbani et Balès vers un retour aux sources
Publié le

Le staff et les dirigeants du SUALG aimeraient faire revenir des anciens de la maison pour les intégrer au projet des saisons à venir. Pour deux d’entre eux, les choses semblent en bonne voie.

Ces dernières semaines, Agen se structure en vue de la saison à venir. Il faut dire que le club, après dix-huit mois terribles en termes de résultats, s’est rassuré sur l’exercice en cours depuis l’arrivée de Bernard Goutta comme manager au 1er janvier, accompagné de Christophe Deylaud comme entraîneur. Goutta s’est engagé jusqu’en 2025 et il est en train de dessiner le projet futur. En interne, plusieurs joueurs ont déjà choisi de prolonger l’aventure, dont le dernier en date n’est autre que le deuxième ligne Corentin Vernet (25 ans), qui s’est engagé jusqu’en 2023, avec une année en option. Et le technicien catalan aimerait aussi conserver son troisième ligne Martin Devergie (26 ans), actuellement prêté par Montpellier, comme il l’a reconnu dans les colonnes de La Dépêche du Midi : "On l’a sondé. Je peux comprendre que Martin recherche du Top 14, […] qu’il se pose des questions. Mais bien évidemment que, s’il veut rester, on va en discuter. La balle est dans son camp, c’est à lui de choisir. On lui propose un projet sur les trois années à venir."

Par ailleurs, le SUALG se montre actif sur le marché des transferts. Il a récemment acté l’arrivée comme joker médical du demi de mêlée international tonguien Sonatane Takulua (31 ans), libéré par Toulon, et qui a signé jusqu’en 2024. Il remplacera numériquement Paul Graou (24 ans), qui possède une clause pour rejoindre une écurie de Top 14 et qui évoluera à Toulouse la saison prochaine. Comme révélé dans ces colonnes lundi, un autre numéro 9 pourrait effectuer le chemin inverse, à savoir Alexi Balès (31 ans), sous contrat jusqu’en 2023 mais barré à Ernest-Wallon.

Pour Fouyssac, c’est non

Bernard Goutta aurait émis le souhait de le faire revenir dans un club où il a été formé et où il a évolué jusqu’en 2016. Il faudra trouver un accord entre les différentes parties, et notamment convaincre Balès, mais l’affaire semble en bonne voie. Un autre dossier est encore plus avancé, celui du troisième ligne Antoine Erbani (32 ans), aussi formé à Armandie. Parti à Pau en 2018, le flanker a rejoint Biarritz cette saison où il est peu utilisé. Malgré un contrat courant jusqu’en 2023, les discussions avancent pour une libération anticipée du joueur, qui devrait retouver son Lot-et-Garonne.

Visiblement, le nouveau staff veut jouer sur la culture club puisque, comme indiqué par nos soins, il s’est renseigné sur le pilier droit de Perpignan Arthur Joly (33 ans), à qui il restera un an de contrat, déjà passé à Agen entre 2013 et 2018. En revanche, la porte semble fermée pour un retour au bercail du trois-quarts centre Pierre Fouyssac (26 ans), arrivé à Toulouse en 2018 et souvent freiné par les blessures. Les dirigeants auraient approché leurs homologues stadistes mais ces derniers, qui ont fait prolonger le joueur il y a quelques mois, comptent sur lui.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?