TOP 14 - Brive : Enzo Sanga, une dose de sang neuf

  • Avec les absences de Vasil Lobzhanidze (sélection) et de Paul Abadie (blessé), Enzo Sanga est le seul demi de mêlée disponible pour jouer contre Toulon. Photo Icon Sport
    Avec les absences de Vasil Lobzhanidze (sélection) et de Paul Abadie (blessé), Enzo Sanga est le seul demi de mêlée disponible pour jouer contre Toulon. Photo Icon Sport
Publié le

Seul demi de mêlée de l’effectif professionnel disponible, Enzo Sanga enchaîne en ce mois de février. Pour son plus grand plaisir...

S’il y a un poste où il y a eu du changement à l’intersaison c’est bien celui de demi de mêlée. Exit Julien Blanc (parti à Toulon), David Delarue (à Aurillac) et Quentin Delord (à Montauban). Paul Abadie et Enzo Sanga sont, quant à eux, arrivés en Corrèze. Si l’ancien Agenais s’est rapidement acclimaté et imposé comme un élément important de l’effectif corrézien, ce fut plus délicat pour l’ancien pensionnaire de Valence-Romans, malgré pourtant des tests physiques très encourageants à la rentrée. Enzo Sanga n’a connu que cinq feuilles de matchs et une titularisation (à Montpellier) jusqu’à ce mois de février. "Je savais où je mettais les pieds, je connaissais ma place dans la hiérarchie en arrivant. Après nous sommes arrivés en même temps avec Paul, donc nous avons beaucoup discuté pour assimiler le plan de jeu ensemble. Et puis je connaissais bien Vasil pour l’avoir souvent croisé avec le centre de formation de Clermont quand nous jouions contre la Géorgie."

"Je savais que j’aurais des opportunités"

Oui mais voilà, une saison est faite de rebondissements et d’opportunités. Vasil Lobzhanidze enchaîne les voyages entre la Géorgie, avec qui il dispute le Tournoi B et vise une qualification au Mondial ; tandis que Paul Abadie s’est blessé à la cheville sur la pelouse synthétique du Racing 92, et se retrouve écarté des terrains pour plusieurs semaines. Vous l’aurez compris, Enzo Sanga est le seul demi de mêlée disponible de l’effectif professionnel du CAB. "Je savais que j’aurais des opportunités avec le Tournoi B, reconnaît le numéro neuf. Cela a été amplifié par la blessure de Paul, mais je travaille fort toutes les semaines pour avoir du temps de jeu."

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le joueur formé à Clermont assure quand le staff briviste fait appel à lui. Auteur d’une rentrée intéressante contre Montpellier la semaine dernière, Enzo Sanga s’était également montré très bon durant 80 minutes contre son club formateur pour sa première en tant que titulaire au Stadium, une semaine auparavant. Un match qu’il avait terminé les larmes aux yeux. "C’était le mélange de beaucoup de choses. Il y avait beaucoup d’émotions. C’était Clermont, mon club formateur, mon premier derby du côté briviste, devant ma femme, ma famille, mes amis. Et puis j’étais attendu sur 80 minutes. J’avais hâte et tous les copains étaient derrière moi. Et à la fin c’était un super résultat pour le club !"

Face à Toulon et l’expérimenté Baptiste Serin, c’est un nouveau défi de taille qui attend le demi de mêlée de 26 ans. "Il y a pléthore de grands joueurs dans notre championnat. Et c’est d’autant plus vrai à notre poste. La semaine dernière, c’était Cobus Reinach, avant c’était Sébastien Bézy. Là ce devrait être Baptiste Serin, c’est un joueur qui dicte le rythme le jeu de Toulon et qui a énormément d’influence quand il est en forme. Mais attention ce ne sera pas le seul", prévient Enzo Sanga, qui s’il a connu une alerte aux adducteurs en début de semaine devrait bien tenir sa place.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?